Lionel Larqué revient sur quelques idées reçues concernant le rapport entre la science et la société pour les déconstruire.  Il s’intéresse ensuite aux interfaces qu’il décrit comme des catégories d’interactions entre le monde de la recherche scientifique et la société pour les caractériser.