Jean-Pierre Filiu, spécialiste de l’Islam contemporain et professeur à Science Po revient sur le « Printemps Arabe », les espoirs suscités et les désillusions, la révolution et la « contre-révolution » empêchant la libération des peuples.