Peut-on laisser fleurir les propos racistes, homophobes, antisémites…, sous prétexte de ne pas écarter leurs auteurs du débat public ? Charles Girard, professeur de philosophie politique à l’EHESS et à l’université Lyon III, propose contre cette vision un argument innovant, retournant contre eux-mêmes les arguments traditionnels.