Dominique Lestel, philosophe et éthologue, propose de montrer que loin de chercher à se distinguer des animaux, la pensée moderne devrait reconsidérer la possibilité que l’humanité puisse se définir à travers la relation entre homme et animal.