Acheter pour louer à Bordeaux : ce qu’il faut savoir avant d’investir

Le marché immobilier bordelais atteint des records. Avec une moyenne de 3.730 euros/m², les biens séduisent principalement les investisseurs extérieurs, intéressés par la rénovation de la cité. Si le haut de gamme représente un segment bien particulier, acheter pour louer reste accessible. Avant de choisir votre bien et concrétiser ce projet à long terme, il est indispensable de connaître le contexte local.

Quels avantages y a-t-il à acheter pour louer à Bordeaux ?

La ville bordelaise compte environ 250 000 habitants. La métropole poursuit son expansion, et mise sur une riche économie pour séduire. Classée parmi les 5 villes les plus intéressantes pour investir dans le secteur immobilier, Bordeaux s’adapte à l’évolution de sa population pour développer son parc locatif. La ville s’est faite connaître pour son architecture ancienne, qui est un de ses plus grands atouts. Les futurs propriétaires en quête de bien à acheter pour louer y profitent d’un environnement urbain plein de promesses.

À Bordeaux, les locations sont destinées à une clientèle d’horizons variés. La ville intéresse fortement les particuliers en quête d’un bien meublé à louer sur du long terme. C’est sur ce marché que Lodgis location meublée à Bordeaux se spécialise. Les acheteurs cherchant une location ne sont pas les seuls à profiter de son dynamisme : les propriétaires sont les premiers à bénéficier d’un secteur en constante évolution. Le marché bordelais attire notamment les parisiens, qui le considèrent comme un des plus dynamiques dans le secteur immobilier. Le choix de la location meublée à long terme constitue un choix d’investissement éclairé, dans la mesure où l’article 8 de la Loi Alur 2014 offre des garanties non négligeables pour les deux parties. Contrairement à une location nue, le meublé sera taxé moins lourdement.

investir à bordeaux

Investir hors du centre-ville : est-ce une bonne idée ?

De nombreux investisseurs estiment que seul le centre-ville de Bordeaux peut offrir de bonnes occasions d’investissement. La ville offre pourtant de multiples possibilités d’exploitation en dehors de son hypercentre. L’évolution du marché au cours des 20 dernières années a contribué à changer les choses. De nouvelles habitudes de vie et de consommation ont permis de mettre en avant des modèles d’investissement plus modestes, mais tout aussi rentables. Contrairement à une idée reçue, les banlieues sont donc loin de constituer de mauvais choix.

Il faut aujourd’hui prendre conscience que le potentiel du centre-ville ne parvient plus à satisfaire les besoins des nouveaux locataires, et cela ne se constate pas seulement sur les écarts entre les prix et le budget moyen consacré au logement. En investissant dans les banlieues bordelaises, vous exploitez des zones qui intéressent plusieurs profils de locataires. La périphérie de Bordeaux Métropole attire notamment de plus en plus de monde grâce au développement de ses zones commerciales. Celles-ci font partie des atouts qui influeront sur le prix de vos locations.

Les banlieues proches des zones industrielles constituent elles aussi des pistes à explorer. C’est notamment le cas de Saint-Médard-en-Jalles, de Saint Jean d’Illac, ou encore de Pessac. L’attrait de ces secteurs repose sur leur accessibilité. La classe moyenne n’est pas la seule à pouvoir s’y installer : vos biens meublés intéressent aussi les classes ouvrières, les jeunes débutant dans le monde professionnel, et les étudiants en quête de biens alliant qualité et prix attractif. Le potentiel locatif est par ailleurs amélioré par l’entretien et l’extension des lignes de transports en commun. La qualité de votre investissement locatif à Bordeaux dépendra ainsi de sa proximité avec ces infrastructures et des axes routiers.

Une cité rénovée et un potentiel économique

La ville de Bordeaux compte une belle communauté étudiante qui continue de se développer tous les ans. À ce jour, elle équivaut à 17% des locaux. Elle représente un marché non négligeable pour tout propriétaire en quête de locataires durables car, tous les ans, les étudiants constituent un large pan des demandes de locations. Dans la majorité des cas, ils recherchent la location d’appartements meublés de faibles surfaces ou des possibilités de colocations.

Considérée comme une des villes étudiantes les plus dynamiques de France, la cité développe son potentiel immobilier sur l’expansion de l’aéronautique et du spatial. Les étudiants et les travailleurs de la santé, du numérique et de la biotechnologie attirent régulièrement de nouveaux employés. Une tendance qui devrait se confirmer dans les années à venir, et qui aura un impact significatif sur la santé du marché immobilier.

En dix ans, le taux de migration vers la région bordelaise s’est grandement amplifié. Cela est non seulement dû à l’augmentation du nombre d’activités types de la région, mais aussi à l’implantation régulière de petites entreprises. La richesse de ce tissu économique améliore le ratio propriétaire-locataire. L’investissement dans l’immobilier locatif meublé répond à des besoins réels. Aujourd’hui, les locations meublées sont susceptibles de rester rentables à long terme.

Entre rentabilité et sécurité

Le marché immobilier à Bordeaux offre aux propriétaires la possibilité de gagner au change à la revente. Si la revalorisation est importante, rester dans un système de location de bien meublé est bien plus intéressant pour les propriétaires. Vous profitez, par exemple, des avantages des quartiers en plein essor pour rentabiliser votre investissement. La mutation régulière de la cité et de son potentiel peut être considérée comme un gage de sécurité. Depuis le début du XXIe siècle, l’investissement en banlieue gagne du terrain. Pour les propriétaires, acheter pour louer dans le centre-ville bordelais permet de cibler un marché plus large, et de s’assurer un revenu passif constant. Que ce soit des studios, des deux-pièces, des appartements ou des biens à capacité familiale, vous n’aurez pas de difficultés à trouver preneurs pour vos locations meublées.

Un régime fiscal intéressant

Bordeaux fait partie des villes où les locations meublées profitent d’un régime fiscal attractif. Si les loyers perçus sur ces types de biens sont considérés comme des bénéfices industriels et commerciaux, le régime n’est applicable que jusqu’à un plafond de 70.000€ de gains. Vous bénéficiez à minima d’un abattement forfaitaire équivalent à 50%, avec une possibilité de soumettre un surplus estimé en fonction d’un barème progressif.