Acquisition de vignes françaises grâce aux GFV

Les vignes et le vin, fleurons du patrimoine culturel et gastronomique, représentent une part importante de l’économie française. Investir dans un vignoble peut donc être un bon moyen de diversifier son patrimoine en surfant sur la vague de valorisation du vin. Il y a, à ce propos, une solution assez intéressante qui consiste à investir dans les Groupements fonciers viticoles. Faire l’acquisition de vignes françaises grâce aux GFV : on vous explique le principe dans cet article.

Qu’est-ce qu’un GFV et comment ça fonctionne ?

Vous avez déjà entendu parler d’économie solidaire ? Il s’agit tout simplement d’une nouvelle façon d’envisager la contribution de tout un chacun de nous dans le développement de la société. On peut la définir comme un ensemble d’entreprises organisées sous forme de coopératives, mutuelles, associations ou encore de fondations. Le fonctionnement interne et les activités sont ainsi fondés sur un principe de solidarité et d’utilité sociale.

Et c’est dans ce cadre, comme vous pouvez le voir sur le site spécialisé https://groupementfoncierviticole.com/, que s’inscrivent les Groupements fonciers viticoles, qu’on appelle couramment GFV. Ce sont des sociétés civiles qui vont, au profit d’investisseurs individuels, acheter des vignobles pour les donner en location à des viticulteurs.
En tant qu’investisseur de ce type de groupement, en obtenant des parts vous devenez ainsi propriétaire d’une partie du domaine et de quelques plants de vignes. Autrement dit, vous obtenez le droit d’en toucher des revenus sous forme de fermage (un loyer). Cette rémunération peut prendre deux différentes formes :

  • un paiement en espèces sous forme de loyer et de produits issus de la vente des vins
  • un paiement en nature avec mise à disposition de bouteilles de vins ou de tarifs préférentiels auprès de l’exploitant.

Un investissement à la fois fiable et lucratif

Comme indiqué plus haut, investir dans un GFV permet de faire l’acquisition de vignes d’un domaine viticole français soigneusement choisi. Les critères de choix sont notamment la notoriété de l’appellation, la réputation et le classement des vins du domaine, sans oublier le projet de développement. En contrepartie, l’investisseur contribue ainsi à l’entretien d’un élément majeur du patrimoine. Et c’est un investissement qui procure d’intéressants avantages fiscaux avec de bonnes perspectives de rentabilité.

Sur le plan fiscal en général, les revenus sont imposés sur la base d’un forfait cadastral. Celui-ci tourne autour de 4 à 6 % du dividende en général. Pour ce qui est de la revente, les revenus sont imposés selon le régime des plus-values immobilières. Sous certaines conditions, l’investissement dans un GFV peut vous permettre d’obtenir jusqu’à 18 % de réduction d’impôt.

Ensuite, il faut dire que l’acquisition de vignes françaises grâce aux GFV permet de se constituer une cave aussi bien attrayante que variée. En effet, vous pourrez avoir dans votre cave des bouteilles assez rares qui se vendent à des prix vraiment élevés sur le marché.

avoir sa cave personnelle en investissant dans les GFV
l’acquisition de vignes françaises grâce aux GFV permet de se constituer une cave aussi bien attrayante que variée

En matière de gestion, le Groupement foncier viticole est confié à une société de gestion qui va donc s’occuper du domaine viticole au quotidien. Et vu que le GFV n’achète pas de bâtiments, mais plutôt des domaines, il n’y a pas de travaux de réfection à prévoir. Tout ce qui concerne la replantation est à la charge exclusive de l’exploitant.

Enfin, être investisseur dans ce type de société civile, c’est être propriétaire « ad vitam aeternam » (pour la vie éternelle) des bouteilles distribuées chaque année. Autrement dit, vous disposez d’un capital que vous pouvez facilement transmettre à vos proches. Il s’agit donc d’une excellente manière de placer son argent après le coronavirus.