Qu’est ce que l’Adblue? Solution pour réduire les émissions de gaz d’echappement

Alors qu’il était originellement développé pour les poids lourds, l’Adblue est aujourd’hui utilisé pour divers types de véhicules y compris les véhicules utilitaires légers. Bien qu’on en entende souvent parler, il est important de s’intéresser de plus près à ce liquide qui, semble-t-il, est un bouclier efficace contre le paiement de la taxe Diesel. Plus d’informations dans cet article.

Qu’est ce que l’Adblue concrètement ?

L’Adblue est un liquide indispensable dont le rôle principal est de réduire les émissions de gaz d’échappement. C’est une solution développée pour rendre les véhicules conformes à la norme Euro 6 qui, depuis 2014, impose des limites aux rejets d’agents polluants tels que le monoxyde de carbone, les oxydes d’azote, etc.

Il ne fonctionne pas avec tous les moteurs. L’Adblue fonctionne uniquement sur les moteurs Diesel dotés d’un système de réduction sélective (SRC) comme vous pouvez en trouver sur le site https://www.44tonnes.com/2216-adblue. Pour ceux qui veulent savoir, le SRC ne fonctionne pas sans l’Adblue qui est constitué à 67,5 % d’eau déminéralisée et à 32,5 % d’urée.

Comment l’Adblue agit-il dans le moteur ?

Dès la température de 190 °C, l’Adblue est injecté dans le catalyseur du moteur Diesel. A cette température, l’urée qu’il contient induit la formation de molécules d’ammoniac (NH3). Une fois que ces molécules sont formées, une réaction chimique se produira entre elles et les molécules d’oxydes d’azote (NOx) contenues dans le gaz rejeté par le moteur.

A l’issue de cette réaction, les oxydes d’azote rejetés par le moteur sont convertis en vapeur d’eau (H20) et en azote intensif (N2) qui n’a absolument aucun impact négatif sur l’environnement.

Le gaz d’échappement qui sera éjecté sera donc moins nocif que celui qui aurait été rejeté du moteur en l’absence de l’Adblue.

Que se passe-t-il en cas de panne d’Adblue ?

Les pannes sèches, ça arrive. Mais lorsque le réservoir d’Adblue est vide, il n’y a plus possibilité de réaction chimique. Par conséquent, on assiste à un accroissement des émissions d’oxyde d’azote.

Généralement, le calculateur moteur fera allumer le voyant d’Adblue sur votre tableau de bord quand vous n’en avez plus. Et si cela arrive, ne perdez pas de temps. Ralliez la station-service la plus proche pour vous approvisionner ; autrement, votre véhicule perdra en puissance si son moteur est doté d’un système SRC.

Dans certains cas même, le véhicule ne démarrera tout simplement pas. Evitez donc de vous retrouver en panne d’Adblue, en conservant en permanence une réserve d’urgence à bord de votre véhicule.

Et s’il vous arrive de toucher à la réserve d’urgence, arrêtez-vous à la prochaine station-service pour reconstituer votre réserve.

Où est situé le réservoir?

Avec son couvercle bleu, le réservoir d’Adblue n’est pas difficile à reconnaître. Pour certains véhicules, il est installé tout juste à proximité du réservoir à essence.
Pour ces genres de véhicules, il est très important que le conducteur fasse attention. En effet, dans un moment d’inattention, il est possible de confondre les deux réservoirs. Dans de tels cas, vous serez contraint d’effectuer une vidange de réservoir.

Quelles sont les voitures concernées ?

Il faut souligner qu’au départ, l’Adblue était beaucoup plus installé sur les poids lourds. Mais depuis l’entrée en vigueur de la norme Euro 6 en 2014, le liquide a commencé à se populariser sur les véhicules de particuliers et véhicules utilitaires. Mais ceux-ci doivent être équipés de motorisation diesel avec une technologie de traitement des oxydes d’azote de type SCR.

Toutefois, la technologie SCR et l’utilisation de l’Adblue commence à être commune aux camping-cars, monospaces, 4×4, minibus et autres types de voitures. Les marques comme Peugeot, Renault, Toyota, Audi, Mercedes Benz, Mazda… proposent désormais des modèles équipés d’origine en Adblue.

Des plateformes spécialisées existent en ligne et permettent aux particuliers de savoir si leur véhicule peut en être équipé ou pas. Il est également possible de trouver les réservoirs sur ces plateformes.

Où peut-on se procurer du liquide Adblue ?

Pour se procurer du liquide Adblue, la première option consiste à se tourner vers les concessionnaires, les stations-service et les centres automobiles. En effet, nombreuses sont les stations-service qui en délivrent désormais. Il faut souligner que le liquide est disponible dans des bidons de 1,89 à 10 litres. Le choix se fera donc en fonction de l’usage du véhicule et de la capacité de son réservoir. Si votre auto consomme une grande quantité de gazole, il faudra effectuer l’appoint d’Ablue. La consommation du liquide représente environ 3 à 6 % de la consommation de gazole.

Ensuite, pour faire votre choix, il est conseillé de prendre uniquement des bidons portant la mention ISO 22241. Ceux-ci doivent être également équipés d’un flexible, car cela empêche le produit de se cristalliser ou de vous éclabousser. Il faut le souligner, l’Adblue est un liquide qui se durcit au contact de l’air. De plus, évitez de remplir complètement le réservoir, car le liquide risque de boucher la mise à l’air libre et de le déformer.

En ce qui concerne le coût, les prix varient généralement, mais tournent autour de 1,5 à 2 euros le litre en centre automobile. Une fois acheté, l’Adblue peut se conserver jusqu’à un an à compter de la date de production. Veuillez à bien respecter les normes de conservations inscrites sur le bidon que vous vous êtes procuré. Les consignes les plus courantes sont un stockage à l’abri de la température ambiante ou encore à l’abri de la lumière.

Quelques conseils d’utilisation

Pour bien utiliser votre liquide Adblue, dans un premier temps il faudra bien respecter les normes de conservation comme indiqué un peu plus haut. En effet, il s’agit d’un produit corrosif qui peut fortement endommager la surface avec laquelle elle entre en contact, le sol par exemple. Veillez donc toujours à le conserver dans son emballage d’origine. En dehors des rayons du soleil, il n’est pas indiqué que l’Adblue soit en contact avec le gel.

Par ailleurs, il est fortement déconseillé de ne pas l’entreposer trop longtemps, généralement plus de 18 mois. Le liquide pourrait se dégrader avec le temps et devenir très dangereux. Enfin, il faut aussi veiller à ce que l’Adblue n’entre pas en contact avec la poussière ou tout autre contaminant.