Chambre funéraire : est-ce obligatoire ?

chambre funeraire obligatoire

Avant que la cérémonie des obsèques ne commence, le défunt peut être placé dans différentes structures. Parmi celles-ci, on retrouve la chambre funéraire. C’est dans ce lieu que les proches viennent pour se recueillir. Mais est-ce obligatoire de disposer d’une chambre funéraire ? Voyons cela de plus près.

Chambre funéraire : c’est quoi ?

La chambre funéraire, aussi appelée funérarium, est l’espace où le corps du défunt est préparé pour les obsèques. Les soins post mortem sont alors accomplis jusqu’à la mise en cercueil. Pour que le corps se conserve le mieux possible, la chambre funéraire est maintenue à une température très basse. Elle peut être un bâtiment public géré par la commune, ou encore un bâtiment privé, généralement géré par les sociétés de pompes funèbres. Ces espaces réservés aux défunts et à leur famille sont, dans la plupart des cas, divisés en 3 parties :

  • La salle technique est l’endroit où le corps reçoit les soins nécessaires à sa bonne conservation.
  • Le salon accueille la famille et les proches pour que ceux-ci se recueillent. Il permet également d’y organiser une cérémonie.
  • La chambre est la pièce dans laquelle se trouve le corps du défunt. Celui-ci peut se trouver sur un lit ou dans le cercueil.

Le défunt peut être installé dans un funérarium, mais ce n’est pas la seule option. En effet, celui-ci peut rester à domicile, être placé dans un institut médico-légal, ou encore dans une chambre mortuaire. Le placer dans une chambre funéraire est donc loin d’être une obligation.

Il faut savoir que la chambre mortuaire se différencie du funérarium. Celle-ci est un service hospitalier à part entière qui prévoit de recevoir les personnes décédées dans l’établissement de santé. Que ce soit dans un hôpital ou un EHPAD, la chambre mortuaire est un service gratuit pendant les 3 premiers jours qui suivent le décès de la personne. Au-delà de ce laps de temps, les tarifs varient selon les établissements.

Où en faire la demande ?

Pour utiliser un funérarium, il existe deux options car selon que le bâtiment soit public ou privé, les conditions d’obtention de l’habilitation funéraire diffèrent. S’il est géré par la commune, la demande se fait auprès de la mairie qui elle devra en faire la demande auprès de la chambre funéraire. S’il est géré par une société privée, il faudra faire la demande directement auprès des pompes funèbres qui organisent les cérémonies du défunt.

Lorsque quelqu’un décède dans un espace public, cette personne est directement déplacée dans un funérarium. Cette procédure se fait automatiquement.

Combien coûte la location ?

Selon la durée de séjour du défunt au sein de de la structure, les coûts varient. Mais ce n’est pas le seul critère qui influence le prix. En effet, la commune ou les prestations choisies ont une influence. Certains soins de conservation et de présentation ainsi que le choix de la cérémonie impactent le coût. Mais en moyenne, celui-ci tourne autour des 80 euros par jour.

Si vous avez besoin d’informations sur les tarifs, il est possible d’effectuer des simulations en ligne. Celles-ci sont gratuites et permettent d’avoir une idée de ce que vous pourriez avoir à payer.