Chasseur d’appartement : comment fonctionne-t-il ?

chasseur appartement

Vous souhaitez investir dans l’immobilier ? Pour vous lancer à la recherche du bien idéal, vous pourriez avoir besoin de faire appel à un chasseur d’appartement. Mais pour mieux comprendre son rôle et son objectif, nous allons aborder les points clefs de ce métier.

Chasseur d’appartement ou agent immobilier ?

Les deux métiers sont souvent confondus, mais ils ont bien deux rôles distincts. Votre chasseur immobilier peut également être votre agent s’il possède sa carte d’agent immobilier. Mais il faut savoir que le chasseur saura être plus à même de satisfaire vos requêtes. En effet, l’agent immobilier a surtout pour but de vendre le bien et donc satisfaire le vendeur, alors que le chasseur détient un mandat de recherche qui sert à trouver le bien selon les critères de son client. En tant qu’acheteur, il est alors plus avantageux de faire appel à un chasseur d’appartement.

Quelles sont ses missions ?

Sa mission principale est de servir d’intermédiaire entre l’acheteur et le potentiel vendeur. C’est donc l’acquéreur qui l’engage dans le but de faciliter et de gérer une transaction immobilière. Le chasseur réalise alors un mandat de recherche exclusif destiné à son client. Cela signifie que l’acheteur n’est plus en droit de faire ses propres recherches ni de faire appel à un autre expert.

Afin que les recherches soient fructueuses, le chasseur immobilier va procéder par différentes étapes :

  • Déterminer les attentes : pour que son travail soit efficace, le chasseur va questionner son client pour définir ses critères de recherche. Parmi ceux-ci sont pris en compte le budget, le type de bien, sa surface, son emplacement, etc.
  • La recherche : en fonction des envies et besoins de l’acheteur, le chasseur examine les offres du marché immobilier et les différentes opportunités qu’il peut y trouver.
  • La présélection : après avoir méticuleusement examiné les offres, le chasseur sélectionne les biens qu’il considère les plus pertinents et propose un compte rendu de ceux-ci au client. Après quoi, ce dernier choisira les biens qui lui parlent le plus.
  • Les négociations : le chasseur assiste son client tout au long de ses recherches. Il est là pour conseiller son client et l’aider pour les éventuelles négociations, jusqu’à la signature du bail.

Faire appel à un chasseur, dans quel but ?

Le chasseur d’appartement vous allègera du poids que peuvent engendrer les recherches immobilières, que ce soit pour chercher un logement étudiant ou une résidence familiale. En effet, celui-ci sera plus efficace dans sa recherche et vous n’aurez qu’à dire si vous êtes satisfait, ou non, avant de procéder aux visites.

Un chasseur vous offre également la possibilité de négocier le prix du bien et d’obtenir une réduction. Étant un professionnel dans le domaine, il saura trouver les bons arguments pour convaincre le vendeur de repenser son dernier prix.

De plus, les recherches menées par le chasseur seront bien plus approfondies que celles qu’aurait pu faire l’acheteur. Grâce à ses connaissances, il peut trouver des sources d’opportunités multiples, sur internet ou en agence. De plus, tout au long de sa carrière un chasseur développe un réseau auquel il peut se fier, pour dénicher les meilleures offres.

Enfin, faire appel à un chasseur, c’est faire appel à son objectivité. Grâce aux attentes qu’il aura déterminées avec son client, il pourra trouver des biens qui correspondent exactement aux critères mis en lumière.

La rémunération du chasseur d’appartement

Il est important de savoir qu’un chasseur n’est rémunéré que s’il a atteint ses objectifs, c’est-à-dire trouver le bien idéal pour son client. C’est qu’une fois que le bail signé qu’il peut prétendre à être payé.

En moyenne, le chasseur prend entre 2 et 5% du prix du bien acheté, mais cela dépend d’un chasseur à l’autre. Certes, faire appel à ce type de prestation peut s’avérer être un gain de temps, il faut néanmoins prévoir un certain budget. Mais celui-ci vous aidera peut-être à trouver le bien de vos rêves, alors pourquoi pas ?