Community management : métier, rôle, missions, études et salaire

Le community manager fait partie des nombreux nouveaux métiers qui ont émergé avec l’avènement d’Internet et notamment des réseaux sociaux. Aujourd’hui, il s’agit de l’un des postes de la communication numérique les plus connus avec pour principale mission de créer et de fédérer une communauté d’internautes autour d’un intérêt commun. C’est une profession qui a la spécificité d’être très hétérogène. D’une entreprise à une autre, en fonction du secteur d’activité et en de l’imprégnation sociale, les fonctions sont variées. Community management, on vous fait le point sur le métier : rôle, missions, études et salaire.

Définition du métier de community manager

Comme indiqué en début d’article, le community manager, communément appelé CM, fait partie des récents métiers du secteur de la communication numérique. Il s’agit d’un gestionnaire de communautés web reconnu comme étant un expert des réseaux sociaux. Sur Internet, il est le porte-parole d’une marque, d’une entreprise, d’une association, d’une administration ou encore d’une organisation. Un community manager peut travailler en agence, directement chez l’annonceur ou encore en entreprise.

De ce fait, un community manager est recruté pour 3 principales raisons à savoir accroître la notoriété, l’acquisition de nouveaux clients et leur fidélisation. Il agit ainsi en tant que représentant/ambassadeur d’un produit, d’un service ou même d’une personnalité. Il aura alors à intervenir aussi bien sur la veille d’informations que sur la mise en place de contenus ainsi que la création et l’animation de communautés.

Au-delà de son expertise sur les réseaux sociaux, le community manager doit organiser sa mission autour d’une stratégie de communication numérique précise et bien définie en amont. Ladite stratégie est généralement définie par un responsable Social Media ou dans certains cas par le CM lui-même.

Ajoutons à tout cela que le CM peut également intervenir sur :

  • la rédaction de contenu web
  • les campagnes d’emailing
  • la gestion d’un ou de plusieurs sites web
  • les stratégies de référencement naturel pour les moteurs de recherche
  • les campagnes de publicité sur les réseaux sociaux…

Les principales tâches à réaliser

Au vu de l’importance des avis échangés entre consommateurs/internautes sur Internet et notamment les réseaux sociaux, les entreprises et personnalités comprennent de plus en plus l’importance de savoir ce qui se dit sur elles et de gérer leur réputation en ligne. Et c’est là toute la mission du community manager.

Il s’agit en effet d’un créateur de liens entre une marque et les consommateurs, d’une part, et du porte-parole des décideurs en interne et celui de la marque en externe, d’autre part. Que ce soit pour le compte d’une entreprise, d’une organisation, d’une célébrité ou d’une personnalité publique…, le CM est la voix de l’acteur qu’il représente. Par conséquent, il est donc garant de son image de marque sur le web, de sa e-réputation.

Comme nous avons déjà eu à le souligner, les 3 principaux du community manager se résument alors à : accroître la notoriété, acquérir de nouveaux clients et les fidéliser. Pour atteindre ces objectifs, il sera amené à exercer un certain nombre de missions.

La veille

Pour commencer, un bon CM doit assurer une veille sur Internet afin de rester à l’écoute et faire un état des lieux de la réputation en ligne de son client. Grâce à des outils spécifiques, il aura à trouver les informations pertinentes en rapport avec l’activité de son client et réaliser des tableaux de bord. Il pourra ainsi établir des KPI qui lui permettront de mesurer ses résultats conformément aux objectifs de sa mission.

La création de contenus

En tant que CM, il sera également question de créer et de fournir du contenu numérique. Cela concerne non seulement la rédaction de contenu pour les pages de réseaux sociaux, mais aussi la conception de visuels infographies ou encore la production de vidéos ou podcasts.

Pour cela, le community manager doit maîtriser les particularités de chaque réseau social sur lequel il aura intervenir dans le cadre de ses missions.

Construction et animation de communautés sur les réseaux sociaux

Pour réussir à fédérer, fidéliser et faire interagir entre eux les internautes, consommateurs et fans autour d’une marque, le CM devra construire une communauté qu’il aura ensuite à animer. À ce propos, il doit rédiger et publier du contenu informatif, selon une ligne éditoriale et un calendrier éditorial déjà définis, afin de rendre son client accessible à tous.

Pour animer sa communauté, le CM devra répondre régulièrement aux questions des internautes/consommateurs/fans, gérer les UGC (User Generated Content) tout en modérant les contributions de tout un chacun.

Tout ceci a pour objectif de gagner en présence numérique et par conséquent en visibilité.

Le reporting des performances

Pour finir, le CM devra effectuer un reporting des performances de ses actions. Il sera question de réaliser des rapports pour assurer le suivi des résultats (qualitatifs et quantitatifs) des actions, campagnes et événements…

Dans ses rapports, le community manager aura à intégrer :

  • les analyses de conversations sur la marque qu’il gère (earned media)
  • les performances des comptes sociaux (owned media)
  • les messages et la réputation digitale visible dans les résultats et suggestions de moteurs comme Google (Search Engines Reputation).

Études et formation pour devenir community manager

Comme c’est le cas avec l’ensemble des fonctions à responsabilités et plus particulièrement dans le secteur de la communication, le métier de community manager requiert une formation supérieure. Cela implique donc une formation de minimum BAC +3 à BAC +5 en fonction des missions et des profils recherchés.

La formation doit être liée aux domaines du marketing, du journalisme, de l’édition, des relations publiques et du web. Par ailleurs, il faut souligner qu’il existe aujourd’hui de nombreuses filières qui ont trait au social media. Il est désormais possible de faire des masters spécialisés au sein d’écoles de commerces ou écoles spécialisées dans le numérique.

Qu’en est-il du salaire ?

Pour ce qui est de la rémunération, le CM est généralement payé selon son niveau de responsabilité, son autonomie, sa capacité à faire des propositions et en fonctions des communautés à gérer.

Ainsi, le salaire moyen d’un community manager, avec 3 à 5 ans d’expérience, est de 38 000 euros bruts annuels.

Post Comment

29 + = 32