Femmes et entrepreneuriat : une tendance grandissante

À l’heure où de plus en plus de femmes se posent des questions liées à la gestion de carrière et à l’épanouissement au travail, on constate un vif regain d’intérêt pour l’entrepreneuriat féminin. Et l’écart entre hommes et femmes, comme cela pouvait être le cas il y a encore quelques années, se résorbe peu à peu en matière de création d’entreprise.

Pourquoi les femmes préfèrent se tourner vers l’entrepreneuriat ?

Selon une étude de l’INSEE, la discrimination féminine au travail est de 10 %. Les salaires des femmes sont nettement inférieurs à celui des hommes ayant le même poste et le même cahier de charge. Aussi, les augmentations de salaire en entreprise sont beaucoup plus fréquentes chez les hommes que chez les femmes.

À cela, il faut ajouter que la disponibilité à se consacrer à leur famille pose généralement problème pour les femmes cadres engagées qui désirent gravir les échelons. La maternité et les exigences de la vie familiale constituent en effet un véritable frein pour leur développement.

L’entrepreneuriat, un tremplin pour la gent féminine

Cela va sans dire que l’intérêt croissant des femmes pour l’entrepreneuriat s’explique par le besoin d’indépendance et de plus de liberté. Plusieurs autres aspects sont également à prendre en compte comme :

  • le besoin d’accomplissement personnel
  • la gestion de son temps
  • la recherche de profit, etc.

En France, le nombre d’entreprises créées par les femmes avoisine de nos jours les 40 % si l’on compte les microentreprises. Elles sont plus présentes dans le digital (vendre des produits en ligne, graphisme, rédaction web…) et les secteurs libéraux (la mode, le voyage, la santé…). Et dans l’optique de faire face à certaines contraintes dans le milieu, elles sont de plus en plus nombreuses à se mettre en associations, notamment pour le partage d’expérience.