Comment franchiser un restaurant ? Nos conseils

Vous avez pour projet d’ouvrir un restaurant et vous vous posez des questions sur la manière dont vous allez faire de ce projet un franc succès ? Avez-vous pensé à la franchise ? Au lieu de tout créer de manière indépendante, cela permet de s’appuyer sur la notoriété, le savoir-faire ainsi que l’accompagnement d’une marque qui a déjà fait ses preuves. Mais ouvrir un restaurant franchisé est loin d’être une mince affaire : il faut un certain savoir-faire dans le domaine et dans celui du management. On vous fait le point dans la suite de cet article.

Restaurant franchisé, bien choisir un concept

Tout d’abord, ouvrir une franchise de restauration, c’est créer une entreprise qui sera liée au franchiseur par un contrat de franchise. Ce dernier vous accorde un certain nombre d’avantages, mais aussi un certain nombre de devoirs. C’est la raison pour laquelle il est important de bien réfléchir au projet avant de se lancer en commençant par choisir un concept.

En franchise, il existe énormément de concepts à explorer. Et même si chacun d’eux répond à organisation unique, certains seront beaucoup plus faciles à exploiter que d’autres. C’est notamment le cas de la restauration rapide qui doit son succès à des éléments comme la simplicité de la cuisine, l’emplacement des locaux ou encore le mode contractuel.

Dans tous les cas, retenez que les franchiseurs privilégient beaucoup plus les entrepreneurs qui peuvent développer rapidement le chiffre d’affaires plutôt qu’un simple gestionnaire. Vous devez donc avoir l’étoffe d’un chef d’entreprise pour avoir la chance de décrocher un contrat, mais aussi pour faire de votre projet un franc succès.

Identifier le bon réseau

D’une enseigne à une autre, le savoir-faire et les concepts ne sont pas les mêmes. Vous devez prendre le temps de bien analyser la viabilité du concept. Dans cette optique, il est conseillé de cibler au moins 3 à 4 enseignes et de bien les étudier. L’objectif sera de vous tourner vers celles qui ont déjà une certaine base en matière de compétences, de qualité et de réactivité.

Au cours de l’analyse, n’oubliez pas de prendre aussi en compte les chiffres. C’est le meilleur moyen d’avoir une idée bien précise de la notoriété de l’enseigne. Il faudra vérifier des éléments comme :

  • les frais de personnel
  • les coûts moyens des locaux
  • le chiffre d’affaires moyen au quotidien, etc.

Vous pouvez par exemple passer quelques heures, comme simple client, dans les enseignes ciblées pour voir comme cela se passe concrètement sur le terrain. Enfin, vous aurez à bien étudier le document d’information précontractuelle des enseignes. Celui-ci vous permettra notamment des informations relatives aux rouages du métier ainsi que les contraintes et difficultés.

Qu’en est-il des démarches ?

Une fois le concept et le bon réseau de franchise identifiés, sans oublier qu’il est aussi important de bien choisir son emplacement, l’étape suivante est celle des démarches administratives. Vous ne le savez peut-être pas, mais la restauration est un secteur assez sensible et qui nécessite des formalités importantes. Et si cette étape n’est pas bien respectée, cela peut conduire à la fermeture de votre entreprise.

démarches administratives franchise restaurant
Ne pas les respecter les démarches administratives peut valoir la fermeture de votre établissement

Dans de rares cas, les franchiseurs peuvent s’occuper eux-mêmes de toute cette partie. Si vous devez vous en occuper vous-même, il faudra vous rapprocher du Centre de formalités des entreprises (CFE). Nous vous conseillons donc de passer par un avocat, surtout si vous devez vous lancer seul. À ce propos, nombreux sont les franchisés qui se mettent à plusieurs et optant pour une SARL ou une SAS.

En général, il sera question de procéder à une déclaration d’ouverture. Pour cela, vous aurez à :

  • vous immatriculer au Registre du commerce et des sociétés (RCS)
  • effectuer une déclaration d’existence à l’Union de recouvrement des cotisations de sécurité sociale et d’allocation familiales (URSSAF) et à l’Association pour l’emploi dans l’industrie et le commerce (Assedic)
  • faire les démarches à l’INSAE pour obtenir votre numéro SIREN
  • publier une annonce légale.

Ajoutons à cela l’obtention de la licence de restaurant, si vous devez vendre des boissons alcoolisées. Pour finir, le franchiseur aura à vérifier si vous respectez ou pas les règles d’hygiène, de salubrité, de sécurité et d’accessibilité de vos locaux.