Construire un garage en extension de sa maison

garage extension

Pour diverses raisons, vous ne souhaitez plus laisser votre ou vos véhicules à l’extérieur de votre maison. Aussi, l’idée d’avoir un nouvel espace dans lequel vous pourrez entreposer certaines affaires ou pratiquer des activités gênantes dans les pièces de vie, vous semble intéressante. Vous allez donc vous lancer dans la construction d’un garage en extension. Dans cet article, nous vous aidons à bien préparer votre projet.

Garage en extension, quel usage ?

Votre premier point de réflexion autour de votre futur garage en extension est l’usage que vous ferez de cette nouvelle pièce. Bien sûr, on construit un garage pour bénéficier d’un espace de stationnement pour son ou ses véhicules motorisés. Dans la pratique, le garage a bien d’autres fonctions.

  • Zone de rangement. Il est très probable que vous commenciez à vous servir de l’espace disponible dans votre garage pour y ranger tous les objets encombrants de votre maison : valise, poussette, cartons, appareils en tout genre, etc.
  • Abri de jardin. En plus d’y entreposer les affaires qui n’ont pas leur place dans vos pièces de vie, notez que vous utiliserez votre garage en extension également pour abriter le mobilier de votre jardin durant les saisons froides. Entre la table, la tondeuse, les vélos, le parasol, les transats, etc. il vous fera un espace suffisant pour accueillir tous ces objets. Sauf si bien sûr, vous disposez déjà d’un abri de jardin indépendant.
  • Pièces liées au véhicule. Posséder un véhicule implique également d’avoir des outils de mécanique, des roues et des pièces de rechange, des produits d’entretien, etc. Vous n’allez certainement pas garder ces équipements dans vos pièces de vie : leur place est au garage.
  • Atelier. Le garage en extension offre la possibilité d’y installer un atelier de bricolage, où vous y disposerez l’ensemble de vos outils.

Lorsque vous disposez d’une extension garage accolée à la maison, encore d’autres usages apparaissent. Très souvent, on souhaite y déplacer la buanderie afin de maximiser l’espace disponible dans la maison. Installer sa machine à laver, son sèche-linge et ses étendoirs dans une partie du garage permet de libérer sa salle de bain et d’être moins exposé aux nuisances sonores de ces appareils. Vous aimeriez aussi peut-être utiliser une partie de l’espace disponible comme cellier, afin de stocker vos réserves de conserves et de packs d’eau qui encombrent la cuisine.

Vous comprenez l’importance de déterminer en avance l’usage que vous ferez de votre garage en extension. En déterminant précisément à quoi servira cette pièce, il sera plus facile de déterminer la superficie dont vous avez besoin. Aussi, vous saurez vers quel type de garage en extension vous allez vous tourner.

Les types de garage en extension

Passons en revue les différents types de garage en extension et leurs spécificités. Notez que les dimensions indiquées correspondent à des véhicules de taille standard. Vous comprenez qu’un monospace ou un camping-car occupe un espace plus large qu’une voiture 4 places. De plus, si vous comptez investir votre garage en extension comme atelier et espace de rangement, n’hésitez pas à voir plus large au niveau des dimensions.

Garage simple

Le garage simple permet d’accueillir un véhicule. Ses dimensions minimales sont de 5m x 2,5m. En dessous, votre voiture pourra certainement stationner, mais il vous sera difficile d’en sortir.

L’avantage du garage simple est qu’il est facile et rapide à construire, notamment si vous optez pour un agrandissement en ossature bois. En effet, contrairement à d’autres types de constructions, l’ossature bois ne nécessite pas la mise en place de fondations profondes. C’est aussi un matériau plus léger, bien que présentant une solidité correcte. Le coût des travaux reviendra également moins élevé.

Pour un garage simple, on privilégiera une extension accolée à la maison. Dans de nombreux cas, il est plus pratique d’avoir un garage accolé qu’un garage non attendant. La proximité avec les pièces de vie offre de nombreux avantages, comme le fait de ne pas avoir à mettre le pied dehors lorsque la météo est désagréable.

Garage double

Si vous possédez deux véhicules, vous devez vous tourner vers un garage double. Deux options apparaissent : le garage double côte à côte ou le garage double en enfilade.

Le garage double côte à côte est de loin le plus pratique, puisqu’il permet de garer deux véhicules l’un à côté de l’autre. Ainsi, chaque véhicule peut sortir du garage indépendamment de l’autre. On pourra installer une porte unique, ou bien deux portes séparées par un pilier. Les dimensions minimales pour un garage double côte à côte sont de 6m x 5m, pour une superficie de 30m².

Le garage double en enfilade est choisi pour limiter l’emprise au sol. En effet, ses dimensions minimales sont de 9m x 2,5m, pour une superficie de 22,5m². Son principal désavantage est le fait que les deux véhicules soient garés l’un derrière l’autre, vous forçant ainsi à effectuer plus de manœuvre lorsque vous essayerez de sortir celui du fond.

Pour un garage double, l’option de l’extension indépendante devient intéressante. Selon l’agencement de votre terrain, la construction d’un nouveau bâtiment pour servir de garage en extension peut offrir des avantages, notamment au niveau de la cohérence architecturale avec votre maison. En effet, pour un garage non attendant, il n’est pas choquant d’utiliser des matériaux différents complétés par un revêtement moderne, à côté d’une maison en pierre. Aussi, si vous comptez utiliser fréquemment votre garage, le fait qu’il soit indépendant limite grandement l’exposition aux nuisances sonores. Pour les adeptes de bricolage ou de la mécanique, c’est un choix pertinent.

Garage en sous-sol

Le garage en sous-sol n’est pas le type de garage en extension vers lequel on se tourne naturellement. Cependant, plusieurs situations peuvent vous amener à envisager cette possibilité. En effet, le coefficient d’occupation des sols, une règle imposée dans un plan local d’urbanisme, limite les constructions que vous pouvez réaliser sur votre terrain. Par exemple, pour un terrain de 300m² avec un coefficient d’occupation des sols de 0,5, la surface constructible maximale est de 150m². Sur ce terrain, si la maison occupe déjà une surface de 140m², il ne reste plus que 10m² à consommer. Dans cette situation, impossible de construire un garage en extension, même un garage simple à la seule vocation d’accueillir votre voiture.

Cependant, si vous avez un terrain en pente, vous pourrez tirer profit de cette déclinaison pour faire construire un garage en sous-sol, enterré ou semi-enterré. Si vous disposez d’un sous-sol dont vous ne vous servez pas, il est possible de l’aménager en garage, dans le cas où la rampe d’accès peut être installée et où vous pouvez creuser le sol. Le garage en sous-sol est un projet ambitieux : il est recommandé de faire appel à un architecte, au vu des problématiques complexes que cela soulève.