Optimiser la Supply Chain ou chaîne logistique

optimiser supply chain

Pour n’importe quelle entreprise, peu-importe sa taille, optimiser la Supply Chain est une étape indispensable pour répondre aux défis qui lui sont imposés. La Supply Chain, intègre elle-même la chaîne logistique, et l’étend à l’ensemble des étapes d’approvisionnement. Comment faire pour l’optimiser ?

Analyser la Supply Chain

D’après le site spécialisé sur le fonctionnement de la chaîne logistique https://www.supplychaininfo.eu, le point de départ pour optimiser sa Supply Chain est l’analyse. En effet, pour comprendre quels sont les axes qui nécessitent d’être travaillés afin d’améliorer la chaîne logistique, il faut recueillir les données les plus pertinentes relatives à l’approvisionnement. Ces données doivent être collectées au niveau des 3 flux qui composent la Supply Chain :

  • Les flux physiques. Ils représentent l’ensemble des mouvements de la marchandise, du producteur vers l’entrepôt de stockage du fournisseur, puis vers celui du distributeur jusqu’à la livraison au client.
  • Les flux d’informations, regroupés au sein du big data de l’entreprise. Ils incluent les données personnelles des clients, les avis publiés sur les différents canaux de communications et de ventes, les données internes de l’entreprise, etc.
  • Les flux financiers et administratifs. Ils regroupent toutes les transactions financières liées à la Supply Chain et les documents relatifs à ces flux.

L’analyse de la Supply Chain se fait via des progiciels de gestion intégrée tels que des CRM, l’ERP, le TMS, etc.

Optimiser la Supply Chain

À partir d’une analyse rigoureuse, une entreprise peut optimiser sa Supply Chain en travaillant sur les 5 axes suivants.

Le Supply Chain Management (SCM)

Le SCM désigne précisément l’optimisation de la chaîne d’approvisionnement. L’objectif est de fluidifier les opérations et de connecter les différents acteurs de la chaîne entre eux. L’entreprise pourra atteindre un juste équilibre où elle fonctionne en flux tendu, tout en limitant au maximum le risque de rupture de stock. Pour cela, il faut nommer un manager de la Supply Chain.

Le Cross-docking

Le cross-docking fonctionne de pair avec le SCM : son objectif est de travailler en flux tendu afin que les marchandises réceptionnées soient expédiées le jour suivant.

La structure des entrepôts

Pour faciliter la gestion des stocks, la structuration des entrepôts est essentielle. En effet, il faut répartir et délimiter les activités de l’entreprise dans des espaces consacrés. Chaque zone doit répondre à un besoin spécifique tout en étant reliée aux zones connexes par des routes logistiques.

Les logiciels adaptés

Comme nous l’avons mentionné précédemment, l’utilisation d’outils informatiques tels que des WMS pour planifier la chaîne logistique et des TMS pour organiser le transport de marchandises est indispensable pour optimiser sa Supply Chain.

La gestion des achats

Analyser les besoins de ses clients permet d’améliorer la gestion des achats de marchandises. En effet, l’objectif est de trouver le juste équilibre entre le coût de transport et le délai de livraison.