Que signifient les pertes marron / pertes vaginales brune chez les femmes?

La perte vaginale demeure un sujet « de discrétion« , voir tabou. Beaucoup de femmes, qui remarquent cette substance visqueuse issue de leur partie intime, pensent aux premiers abords qu’elles ont une mauvaise hygiène. Elles se dégoûtent et elles ont souvent honte car elles considèrent la perte comme quelque-chose de sale. Comme elles trouvent que c’est assez dérangeant, elles n’osent pas en parler ni à leur mère, ni à une amie, ni même à un gynécologue ou encore à un médecin.

Mais il y a aussi celles qui ne portent pas attention à ces dernières dès le début. Or on n’a pas conscience d’à quel point ces substances sont importantes, à quel point elles sont des des indicateurs de bonne ou mauvaise santé de notre flore vaginale. Comme elles peuvent se manifester sous différentes couleurs elles peuvent être soit alarmantes (saignements après la sexualité par exemple) , soit tout à fait ordinaires.

Une sécrétion influente dans la partie intime

Femme cherchant la cause des pertes brunâtres
Ne pas s’alarmer à l’apparition d’une perte marron mais plutôt savoir la source avant de prendre les précautions

L’apparition de pertes chez une femme ou une maman peut est un phénomène tout à fait normal . Elle survient depuis l’âge de puberté d’une jeune adolescente et ne s’arrête qu’après la ménopause de la femme mûre.

Elles représentent avant tout des sécrétions vaginales qui ont pour but de lubrifier la paroi du vagin, l’hydrater et assurer son nettoyage. Ceux sont les moyens qu’utilise le corps pour éliminer les impuretés,  ainsi que les cellules mortes suite à la régénération de la paroi vaginale.
Elles sont généralement de couleur laiteuses ou crémeuses,  quelques fois claires et souvent inodores. Or l’aspect de ces dernières peuvent changer selon selon différents facteurs et différents moments de la journée : femme enceinte, matin ou soir, etc…

Ces aspects pourraient différer en fonction du cycle menstruel, d’un cas de grossesse, mais aussi par les changements climatiques, d’une pilule contraceptive, des infections et aussi de la nervosité. Quand une femme est souvent stressée ou anxieuse, ses hormones sont modifiées  et peuvent affecter considérablement ces sécrétions.

Et profiter des apports bénéfiques de la méditation est la solution déclarée efficace pour remédier à ce déséquilibre hormonal.

En voici quelques couleurs et quantités que peuvent prendre ces pertes vaginales :

  • durant l’ovulation, elles sont fluides et transparentes et elles facilitent l’accès des spermatozoïdes à l’ovule.
  • après cette période, elles deviennent plus opaques et épaisses. Cet apparence peut aussi se manifester lorsqu’une femme est enceinte.
  • si elles changent de textures, tout en étant jaunes, voir même vertes, et qu’elles sont malodorantes – comme l’odeur d’un poisson avarié – c’est que cela peut être un signe d’infections. Dans ce cas, les pertes sont souvent accompagnées d’irritations et de démangeaisons.
  • il y a aussi les pertes marrons qui peuvent faire paniquer et qui jaillissent brusquement pendant le cycle menstruel ou pendant la grossesse.

Perte marron avant ou après les règles : principales causes

D’autres pensent que c’est normal si elles arrivent avant ou après les règles. Elles se disent que c’est l’annonce du début et de la fin de la menstruation. Mais quand elles se manifestent pendant l’ovulation, ou dans la période de la gestation, on a tendance à se précipiter pour consulter son gyneco.

On peut citer différentes origines :

  • Avant ou à la fin des règles les pertes brunâtres correspondent à l’évacuation des débris de sang que le vagin effectue pour se nettoyer lui-même, sans pour autant avoir pour origine une saignement important.
  • La prise de pilules contraceptives qui peuvent provoquer un dérèglement hormonal. Lorsque les femmes arrêtent leur contraception, leur corps reprend son mécanisme normal, alors la perte devient plus foncée à un moment du cycle menstruel, puis, elle revient à son état normal, c’est-à-dire -plutôt- blanchâtre et gluante.
  • Une irritation du col suite à des rapports sexuels excessifs
  • A la proximité de la ménopause; à ce moment là elles jouent le rôle d’un annonciateur de la climatère.
  • Ajoutées à des douleurs abdominales, elles peuvent indiquer une inflammation pelvienne
  • Cette couleur peut être aussi due à un kyste ovarien qui peut sembler anodin mais qu’on doit strictement traiter.

Ces symptômes chez les femmes ne doivent être négligées car généralement le corps fait passer un message. Pour comprendre la raison de ces pertes brunes qui, parfois peuvent être trop abondantes, une consultation chez le gyneco s’impose la plupart du temps, surtout si vous êtes enceinte. Ce dernier pourrait vous faire faire une échographie ou un examen de frottis vaginal dans le cadre de son diagnostic.

Si vous êtes enceinte, il est recommandé de voir le médecin dès que le cas se présente, car il se pourrait que ce ne soit pas de simples pertes mais une possibilité de fausse couche. En tout cas ces pertes ne doivent pas vous empêcher de rester à la mode!

Les pertes marron pendant la grossesse

Au début de la grossesse, elles sont courantes et dans la plupart des cas, elles sont bénignes. Ces pertes correspondent à un rejet du sang ancien, suite à un saignement. Ces saignements sont déclenchés par les hormones assurant le contrôle du cycle menstruel et peuvent notamment apparaître aux périodes durant lesquelles vous auriez dû avoir vos règles, même si vous avez du retard.

Mais d’autres causes peuvent être à l’origine de ces secrétions marrons :

  • Le col irrité. Votre col est ici plus sensible à cause des modifications engendrées par les hormones de grossesse.
  • La présence d’un fibrome qui doit être surveillé.
  • Un symptôme de fausse couche si elles sont abondantes et si elles s’accompagnent de douleurs intenses en bas du ventre.
  • Une grossesse extra-utérine qui doit être traitée dans l’urgence, car elle peut entraîner une hémorragie importante.
  • Un décollement de l’oeuf

Généralement, elles disparaissent après la 12 eme semaine de grossesse. Très souvent, elles n’ont aucun impact mais il est toujours préférable de consulter un médecin pour un examen médical complet et afin d’éviter toute complication.

Notez que pour votre hygiène intime, il est préférable d’utiliser des lingettes pour bébé dépourvues de parfum et d’autres substances chimiques. Nous vous invitons à faire un test de différents produits, regarder les avis et les messages sur les forums afin de trouver le produit naturel qui vous convient le mieux.

FAQ

Pourquoi est ce que j’ai des pertes marron ?

Très souvent, elles marquent la fin des règles. Ces dernières correspondent au « vieux sang ». Mais d’autres causes peuvent être à l’origine de leur apparition. Chez la femme ne prenant pas de moyen de contraception, elles peuvent subvenir juste avant les règles. Ce sont ici des leucorrhées blanchâtres (ou pertes blanches).

Parfois, elles nécessitent une consultation chez le médecin ou le gyneco avoir d’avoir une réponse précise. En effet, elles peuvent être le signe d’une vaginose (= une infection vaginale bénigne). Outre un dépôt avec des nuances de marrons, cette infection s’accompagne d’un inconfort, de mauvaises odeurs et parfois, de douleurs.

Des pertes marrons peuvent aussi apparaître après un rapport sexuel.

Pourquoi est ce que j’ai encore des pertes marron après une hysterectomie ?

Après une hystérectomie, des pertes de sang assimilées à des règles peuvent être constatées pendant quelques semaines. Ceci est normal. En revanche, si elles excèdent huit semaines ou si elles deviennent abondantes et nauséabondes, l’avis d’un médecin est nécessaire.

Pourquoi est ce que j’ai encore des pertes marron après une coelioscopie ?

Après une coelioscopie, des pertes peuvent subvenir. Ceci est normal, mais en cas de doute, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou chirurgien.

Comment calculer l’ovulation avec des pertes marron après les règles ?

Pendant les 2 à 5 jours suivants les règles, il est normal de constater des pertes marrons. Pour estimer votre date, il convient de connaître la durée de votre cycle, soit la date entre le premier jour et le premier de vos règles suivantes.

Si il est de 28 jours, elle aura lieu le 14ème jour après le premier jour de vos règles.  Et si il dure 21 jours, elle aura lieu le 7ème jour

Comment différencier les pertes marron et les pertes rouges ?

Les pertes marrons correspondent à l’évacuation du sang ancien. Les pertes rouges peuvent quant à elles apparaître entre les périodes de règles. Elles correspondent à des saignements pouvant être dus à une anomalie de l’ovulation ou à un déséquilibre hormonal. D’autres causes sont possibles : une infection génitale, une lésion de l’utérus, des médicaments, un cancer de l’utérus…

Demander l’avis d’un médecin est essentiel pour diagnostiquer le problème de ces pertes rouges.

Comment éviter les pertes marron ?

Tant que les pertes marrons ne sont pas nauséabondes, n’entraînent pas d’irritations ou que leur couleur ne devient pas brun-verdâtre, elles sont normales. Elles ne doivent pas vous inquiéter et il est très facile de les gérer. Vous pouvez notamment utiliser des protège-slips pour protéger vos vêtements.

Comment arrêter les pertes marron ?

Elles sont un phénomène normal. Face à celui-ci, vous pouvez vous protéger, mais vous ne pouvez pas l’arrêter vous-même.

Comment traiter les pertes marron avec des plantes ?

Le traitement des pertes marrons ne peut être déterminé qu’après avoir trouvé leur origine. Le mieux est d’en parler à votre médecin. Lui seul est en mesure de savoir si vous avez besoin d’examens complémentaires et si un traitement à base de plantes peut être envisagé.

Combien de temps durent les pertes marron après les règles ?

Avoir des pertes marrons est normal et prouve que le vagin « se nettoie bien ». Ces pertes sont bénignes et ne durent que quelques jours.

Combien de temps durent les pertes marron avant les règles ?

Elles peuvent apparaître avant les règles chez les personnes ne prenant pas de contraceptif. Ces pertes sont des leucorrhées blanchâtres et s’accentuent avec l’âge. Elles apparaissent juste avant l’apparition des règles.

Combien de temps durent les pertes marrons sous pilule ?

Elles sont la plupart du temps fréquentes et normales lorsque l’on prend ce moyen de contraception. Si vous en constatez, ne paniquez pas. Elles s’atténueront toutes seules. En cas de doute, consultez votre gyneco.

Lexique

Règles

Elles font partie de la vie des femmes de la puberté (première apparition entre 10 et 16 ans, parfois chez des filles même) à la ménopause. Aussi appelées menstruations ou flux menstruel, les règles sont un écoulement de sang provenant de l’utérus (la quantité de sang s’écoulant varie d’une femme à une autre). Elles correspondent à la fin du cycle menstruel et reviennent tous les mois. Ce phénomène est donc normal et prouve qu’aucune grossesse n’est en cours.

Cycle menstruel

Il correspond à la période allant du premier jour des règles jusqu’à la veille des règles suivantes. Chez la plupart des femmes, il a  une durée de 28 jours, mais cette durée peut varier d’une femme à l’autre.

Grossesse

La grossesse correspond au processus de développement normal d’un nouvel être à l’intérieur des organes génitaux féminins. Une grossesse dure 9 mois environ et aboutit à un accouchement.

Période de gestation

La période de gestation correspond à la période entre la fécondation de l’ovule par le spermatozoïde et la naissance. Durant cette période, l’embryon est dans l’utérus.

Pilule contraceptive

La pilule contraceptive est un mode de contraception oral pouvant agir à différents niveaux : modifier la consistance de la glaire cervicale ou bloquer l’ovulation. Plusieurs types de pilules contraceptives sont aujourd’hui commercialisés :

  • La progestative qui renferme une seule hormone (un progestatif). Cette pilule est prise en continu, sans interruption.
  •  La combinée qui contient deux hormones (un dérivé de la progestérone et de l’oestradiol). Une plaquette compte généralement 21 comprimées. A la fin de la plaquette, une pause de 7 jours permet le retour des règles.

Ovulation

Elle représente la libération de l’ovule par l’ovaire. L’ovule pourra alors être fécondé par un spermatozoïde. Mais si vous prenez la pilule contraceptive, elle sera bloquée.

Chez certaines femmes, elle se manifeste par une petite douleur dans le bas du ventre. Selon les personnes, elle peut apparaître 14 jours avant les règles pour un cycle de 28 jours. Pour les cycles courts, elle peut avoir lieu le 10ème jour après le début.

Ovule

Gamète femelle, l’ovule est une cellule destinée à être fécondée par un spermatozoïde. Elle contribue à donner la moitié du patrimoine génétique au futur embryon (son chromosome sexuel est X et celui des spermatozoïdes est X ou Y). L’autre moitié du patrimoine génétique est donc donnée par le spermatozoïde.

Spermatozoïde

Gamète mâle développé par les testicules, le spermatozoïde est une petite cellule, qui grâce à sa queue mobile (= flagelle) peut atteindre rapidement l’ovule afin de le féconder. Lors d’une éjaculation normale, entre 300 et 500 millions de spermatozoïdes peuvent être libérés.

Pour rappel, le chromosome sexuel d’un spermatozoïde peut être X ou Y. Il détermine alors le sexe de l’embryon (l’ovule contient quant à lui toujours un X).

Flore vaginale

La flore vaginale fait référence à l’ensemble des bactéries retrouvées naturellement dans le vagin. Ces bactéries protègent le vagin des infections et mycoses. Elles agissent donc tel une barrière protectrice afin d’empêcher les germes pathogènes de pénétrer dans le vagin. L’absence de flore vaginale est anormale.

Sécrétions vaginales

Les sécrétions vaginales jouent un rôle important : elles agissent tel un autonettoyant naturel de l’intérieur du vagin. Elles expulsent donc à l’extérieur du vagin des impuretés et des substances (éventuellement) nocives. Ces pertes vaginales sont donc normales et leur quantité varie d’une personne à une autre.

Paroi vaginale

Les parois vaginales sont extensibles et sont recouvertes de bonnes bactéries ayant un rôle protecteur. Leur élasticité permet de s’adapter au sexe masculin et de s’ajuster lors du passage du bébé au moment de l’accouchement.

Climatère

La climatère est un synonyme de ménopause, qui correspond à l’arrêt de fonctionnement des ovaires. Ce phénomène apparaît généralement autour de 50 ans et plusieurs symptômes et messages permettent de l’identifier : arrêt des règles, bouffées de chaleur, fatigue, maux de tête, irritabilité… Les symptômes de la ménopause sont appelés symptômes climatériques.

Inflammation pelvienne

Cette inflammation est très souvent liée à la sexualité et s’étend à la majorité des organes reproducteurs féminins. Si aucun traitement n’est suivi, cette inflammation peut entraîner une stérilité.

Kyste ovarien

Un kyste ovarien est une grosseur renfermant du liquide et pouvant se développer au niveau de l’ovaire. Très souvent, un tel kyste est bénin, mais son évolution est à surveiller, car sa présence reste anormale.