Comment fonctionne le rachat de crédit pour retraité ?

Selon la catégorie socioprofessionnelle, on estime en moyenne que la perte de revenus se situe entre 25 et 50%. Tandis que le montant de vos revenus baisse, vos dépenses continuent de subsister. De plus, le passage à la retraite est aussi le point de départ de nouveaux projets : voyages, déménagements, rénovation du logement, donations, etc. Voyons ensemble comment fonctionne le rachat de crédit pour retraité.

Pourquoi faire un rachat de crédit quand on est retraité ?

Il existe de nombreuses situations où le rachat de crédit se révèle utile lorsque l’on est retraité.

La baisse des revenus lors du passage à la retraite

Le passage à la retraite entraine forcément une baisse des revenus, consécutive à l’arrêt de toute activité professionnelle. Il faut calculer et anticiper la baisse de ses revenus, au risque de voir ses finances déséquilibrées. La part de vos mensualités de crédits dans votre budget va drastiquement augmenter et par conséquent, votre taux d’endettement.

Si par exemple, les revenus de votre foyer s’élevaient à 3.000€ et le cumul de vos mensualités de crédit, à 1.000€, votre taux d’endettement était de 33%. C’est la limite à ne pas dépasser selon les banques. Maintenant que vous êtes à la retraite, vous percevez les revenus de votre pension s’élevant à 2.000€. Le montant de vos mensualités, lui, n’a pas changé. Votre taux d’endettement est donc maintenant de 50%. Un tel taux d’endettement entraine généralement des difficultés financières. Le rachat de crédit pour les séniors permet de regrouper ses prêts et de réduire le montant des mensualités.

Vous pouvez regrouper vos crédits avant, pendant ou après votre passage à la retraite.

Faciliter la gestion des prélèvements

En regroupant vos crédits en un seul, vous n’aurez plus qu’à verser une unique mensualité. Cela facilite la gestion de votre budget et de vos dépenses, puisque votre compte bancaire ne sera sujet qu’à un seul prélèvement.

Financer un nouveau projet

Le rachat de crédit ouvre la porte à la possibilité de financer un nouveau projet. En effet, il est possible de demander un montant additionnel. Celui-ci sera inclus directement dans le capital restant dû de vos crédits regroupés. Vous évitez ainsi de contracter un nouveau crédit auprès d’un autre établissement bancaire, et vous vous affranchissez des frais supplémentaires et des soucis de gestion.

Le rachat de crédit vous permet en tant que retraité, de financer de nombreux projets.

  • Investissement immobilier : résidence principale, secondaire, immobilier locatif, achat de parts en SCPI, etc.
  • Acquisition d’un nouveau véhicule, peu-importe sa nature.
  • Travaux de construction ou de rénovation : installation de dispositifs facilitant la mobilité et l’autonomie, rénovation énergétique, amélioration du confort, etc.)
  • Dépenses de santé (lit médicalisé, appareils médicaux, services d’aide à la personne, etc.)

Il est également possible de demander un montant additionnel pour effectuer une donation à ses enfants ou petits-enfants, et même pour optimiser sa fiscalité.

Demander un rachat de crédit

La période d’amortissement du rachat de crédit sera définie selon vos revenus, le montant total du crédit, la catégorie professionnelle, l’âge et en fonction du statut locataire ou propriétaire.

L’âge de la personne retraité

L’âge de la personne est un critère pris en compte par les établissements bancaires dans l’étude du profil de l’emprunteur. Néanmoins, il n’y a pas d’âge limite dans le cadre légal. Un emprunteur sénior peut aisément commencer à rembourser ses échéances jusqu’à l’âge de 75 ans. Selon votre capacité d’endettement et votre capacité de remboursement, l’année de fin de créance peut être fixée à 85 ans. Dans le cas d’une hypothèque, cette limite est repoussée à 95 ans.

Cependant, il faut prendre en compte la problématique de l’assurance emprunteur, indispensable au rachat de crédit. La grande majorité des contrats d’assurances offre une couverture jusqu’à 70 ans. Certains étendent cette limite à 80 ans. L’assurance emprunteur est indispensable dans le sens où elle protège vos héritiers. Si vous souscrivez à un rachat de crédit sans assurance, vos héritiers seront redevables des dettes non-assurées en cas de décès.

Les frais à anticiper

Le rachat de prêts entraine divers coûts. Il est important de bien prendre en compte le coût global de l’opération, et non uniquement le taux d’emprunt. Prêtez attention aux :

  • Frais de dossier du nouvel organisme prêteur.
  • Frais de l’assurance de crédit.
  • Frais de garantie (mainlevée d’hypothèque, nantissement, etc.)
  • Indemnités de remboursement anticipé (IRA) qu’il faut verser à l’organisme prêteur du crédit initial.

C’est l’assurance décès-invalidité qui représente le coût le plus élevé lors d’un rachat de crédit. Son montant est calculé en fonction de l’âge et de l’état de santé de l’emprunteur. Plus le rachat de crédit est effectué tardivement, plus les tarifs seront élevés. Si vous rencontrez des difficultés à vous assurer, consultez la convention AERAS.

Rachat de crédit pour locataire

Il est tout à fait possible pour un retraité locataire d’effectuer un rachat de crédit. La période d’amortissement sera comprise entre 3 ans et 12 ans. C’est particulièrement intéressant dans le cas d’un rachat de crédit à la consommation, dont les taux d’intérêt sont élevés. Le rachat de crédit va réduire le montant global des charges.

L’établissement bancaire étudiera votre dossier selon la procédure habituelle. La banque peut demander des garanties pour se protéger du risque d’impayés, évalués à la hausse du fait de l’absence de patrimoine immobilier. Généralement, elle vous demandera une cession sur la pension de retraire (prélèvement direct de la somme due).

Rachat de crédit pour propriétaire

La période d’amortissement sera comprise entre 3 et 15 ans. Soit, le rachat de crédit sera considéré comme un crédit à la consommation, soit comme un rachat de crédit immobilier. Pour cela, il faut que l’emprunt immobilier en cours de remboursement corresponde à au moins 60% de l’encours total du rachat de crédit.

Le fait d’être propriétaire offre une plus grande flexibilité lors du rachat de crédit. Avec une hypothèque sur la propriété, la période d’amortissement est comprise entre 5 ans et 35 ans.

Post Comment

62 + = 69