Courtier en assurance vie : quel est son rôle ?

role courtier assurance vie

En 2022, l’assurance vie reste le placement privilégié par les Français. Elle constitue à la fois un produit d’épargne, un produit de prévoyance et une niche fiscale intéressante. Il faut dire que l’assurance vie offre de nombreux avantages, parfois méconnues par les épargnants : liberté d’effectuer des rachats partiels ou totaux à tout moment, absence de plafond de versement, accessible dès 100€, exonération d’impôt sur le revenu après 8 ans, etc. Mais pour profiter au maximum de ces avantages, il faut prendre le temps de bien se renseigner sur le fonctionnement des assurances-vie. Cependant, le volume de connaissance à acquérir dans ce domaine est énorme. Ainsi, il est possible de faire appel à un courtier en assurance vie.

Trouver les contrats adaptés aux objectifs du client

Le courtier en assurance vie, à l’instar des courtiers en crédit, joue le rôle de l’intermédiaire entre l’épargnant et l’assureur. Il est à la fois le mandataire, le représentant et le conseiller de l’investisseur. Dans un premier temps, il revêtit sa casquette de conseiller : il détermine et étudie les objectifs du client.

Pour la retraite, pour protéger ses proches ou pour épargner quelques années afin de concrétiser un projet, le courtier prend le temps de déterminer la meilleure manière de répartir l’épargne de son client et de choisir les supports les plus adaptés.

Les contrats d’assurance vie requièrent une lecture rigoureuse afin de prendre connaissance de chaque clause dans le moindre détail et éviter de recouper les garanties. Sa première mission est d’effectuer une étude comparative des offres du marché afin de trouver le contrat d’assurance vie le plus adapté aux besoins de son client. Fort de son expérience et de sa connaissance approfondie du marché, le courtier a une vue d’ensemble des contrats d’assurance vie. Il sait mettre en relief les avantages d’un contrat avec les objectifs de son client.

Optimiser les rendements et limiter les risques

Dans un contrat d’assurance vie on place son argent sur des fonds en euros ou des unités de compte. Les fonds en euros présentent un risque nul mais un rendement limité compris entre 1% et 2% par an. Les unités de compte, quant à elles, sont plus risquées mais offrent les meilleurs rendements du marché : les fonds en actions rapportent en moyenne entre 6% et 10% par an. Sécurité financière ou liberté financière, Le courtier en assurance vie s’adapte aux objectifs du client, pour optimiser les rendements tout en limitant les risques.

Assurer la gestion du contrat

En tant qu’épargnant, deux options s’offrent à vous :

  • Opter pour la gestion libre. Ce mode est généralement recommandé aux initiés qui désirent choisir eux mêmes leurs unités de compte et aux débutants qui placent 100% en fonds euros.
  • Opter pour la gestion pilotée. Le courtier en assurance vie dispose d’un mandat de gestion. Il définit l’allocation fonds euros / unités de compte.

La gestion pilotée est plus adaptée aux profils d’épargnants débutants. Le courtier en assurance vie reste à l’écoute des besoins de son client, tout en assurant une veille constante sur les évolutions du marché. Aussi, il est le seul interlocuteur en relation avec la compagnie d’assurance et gère l’ensemble des démarches administratives.