Combien de temps faut-il utiliser un déshumidificateur électrique ?

déshumidificateur électrique

Dans un espace clos comme au bureau ou à la maison, on peut rapidement être confronté à des problèmes d’humidité. La solution se trouve souvent dans l’achat d’un déshumidificateur d’air. Toutefois, il n’est pas toujours évident de déterminer la fréquence d’utilisation de son appareil. Certains se demandent combien de temps faut-il pour qu’un déshumidificateur électrique fonctionne. Pour savoir quand il est nécessaire d’éteindre son déshumidificateur d’air, il faut prendre en considération un certain nombre de points.

Considérer la capacité d’absorption de l’appareil

Le temps mis par un déshumidificateur électrique pour absorber l’humidité dans une pièce dépend grandement de la capacité de l’appareil. Ce critère n’a rien à voir avec la taille physique de l’appareil. Il concerne plutôt la capacité de l’appareil à absorber l’humidité dans une pièce dans un temps donné. Cette donnée est souvent calculée en pintes qui est l’unité de mesure indiquée dans cette circonstance.

On distingue généralement des appareils à 75 pintes qui sont les plus importants. Il y a aussi les appareils de 50 pintes et de 25 pintes. En fonction de cette capacité, un appareil plus puissant fera moins de temps pour évacuer l’eau dans l’air.

Chaque type de déshumidificateur est adapté à un taux d’extraction maximum approprié. Ces taux d’absorption varient très souvent entre 0,3 et 20 litres d’eau par jour. En outre, certains modèles indiquent qu’ils peuvent même aller jusqu’à 25 litres d’eau extraits par jour.

Toutefois, il serait difficile pour un déshumidificateur d’air d’évacuer autant d’eau en une journée. En effet, les chiffres avancés représentent le maximum d’air que l’appareil peut extraire dans des conditions idéales. Concrètement, il doit faire 30° C avec un taux d’humidité de 80 % en ce qui concerne les modèles réfrigérants.

C’est pour cette raison qu’un déshumidificateur d’air extrait relativement beaucoup moins d’eau au cours d’une journée. Cela ne veut pas pour autant dire que les taux d’absorption sont totalement superflus. Les taux d’extraction d’eau seront évidemment plus considérables dans les zones extrêmement humides ou dans les grandes habitations. Toutefois, la quantité évoquée plus haut ne sera pas forcément atteinte.

Note : Lorsqu’on parle d’humidité ici, c’est relatif. En effet, il s’agit de la capacité d’eau que l’air retient par rapport à son niveau de saturation apparent. En d’autres termes, un taux d’humidité de 100 % veut dire que l’eau est pleine et prête à se condenser. Une humidité relative de 40 à 60 % est très souvent considérée comme étant normale.

Le type de déshumidificateur utilisé peut également influer sur la vitesse d’évacuation de l’humidité de l’air. Les modèles réfrigérants fonctionnent mieux dans les zones de fortes chaleurs. Ils sont très sollicités au Royaume-Uni, notamment dans les maisons chauffées. Mais, ils deviennent moins agissants quand la température baisse et devraient fonctionner plus longtemps.

Les déshumidificateurs à dessiccation constituent un choix idéal pour les milieux plus frais tels que les garages ou les vérandas. Cependant, ils sont moins efficaces au niveau énergétique. C’est pour cette raison qu’ils sont moins adaptés pour les environnements à forte chaleur.

Lorsque vous utilisez votre déshumidificateur électrique pour la première fois, il est possible que l’air soit humide. Dans ce cas, réglez l’appareil au maximum et laissez en marche jusqu’à atteindre un niveau d’humidité souhaité. De même, le déshumidificateur à dessiccation vous permet de surveiller le taux d’humidité grâce à un capteur d’humidité.

Le temps de déshumidification dépend du niveau d’humidité de la pièce et de la capacité de votre appareil. Si vous disposez d’un modèle adéquat à la zone que vous souhaitez déshumidifier, le temps mais sera moins important pour la déshumidification. Votre appareil évacue l’humidité en quelques jours lorsque les sources d’humidité sont réduites. En revanche, cela peut prendre une semaine voire même plus si les sources d’humidité sont abondantes.

Le taux d’humidité de l’endroit concerné

En principe, un logement devrait avoir un taux d’humidité maximum de 40 à 60 %. Toutefois, il est à noter que l’humidité moyenne en période d’hiver en France peut être beaucoup plus élevée qu’en été. Ainsi, l’usage d’un déshumidificateur se fait de manière constante pour maintenir un niveau d’humidité sain au sein de l’habitation. A l’inverse, lorsque votre logement est trop « sec », vous pouvez utiliser un humidificateur.

Il est important de constater que plus une pièce est humide, plus il faudra du temps à un déshumidificateur électrique pour réguler l’humidité à un niveau souhaité. Il peut arriver que certaines pièces de la maison soient plus humides que d’autres. Il s’agit notamment des salles de bain et de la cuisine du fait qu’elles disposent de plusieurs sources d’eau.

Les chambres à coucher et les salles de séjour peuvent aussi avoir un taux d’humidité élevé. Ces dernières voient leur taux d’humidité grimper à cause du linge qui y est séché ou des plantes qui y sont entreposées.

Lorsque vous maintenez le taux d’humidité de votre pièce à 55 % ou moins, il ne sera pas nécessaire de laisser votre déshumidificateur en marche en permanence. Vous devez plutôt observer l’humidistat intégré dans votre déshumidificateur s’il en a un.

De nombreux modèles de déshumidificateurs disposent d’une fonction automatique qui permet à l’appareil de s’arrêter lorsque le taux d’humidité cible est atteint et de redémarrer lorsqu’il augmente. Cette fonction est idéale pour conserver le niveau d’humidité voulu sans toutefois se préoccuper de la durée de fonctionnement de votre appareil. Cela permet également de limiter les coûts énergétiques, car le déshumidificateur ne s’actionne pas uniquement lorsque vous en avez besoin.

L’inconvénient le plus souvent constaté est que les humidistats installés sur certains déshumidificateurs s’avèrent imprécis et moins fiables. Ils sont néanmoins plus adaptés à une utilisation domestique. Mais, si vous souhaitez conserver un niveau d’humidité relativement distinctif, ils ne seront éventuellement pas à la hauteur.

Si votre déshumidificateur électrique ne dispose pas de fonction automatique, il est recommandé de procéder à des expériences pratiques pour déterminer le temps d’utilisation nécessaire. Grâce à ce type d’expérience, vous déterminerez facilement le temps de fonctionnement journalier nécessaire pour pouvoir garder un niveau d’humidité normal. Pour ce faire, vous pouvez définir un taux d’humidité cible au préalable (50 % pour commencer). Ensuite, évaluez le temps que mettra le déshumidificateur pour atteindre le niveau d’humidité préalablement défini.

De nombreux modèles de déshumidificateurs électriques sont équipés d’une fonction de minuterie. Ainsi, ils fonctionnent le temps qu’il faut pour réguler le taux d’humidité de votre maison. Vous pouvez simplement le régler afin qu’il s’allume à un moment bien précis de la journée.

Cependant, gardez toujours à l’esprit que les déshumidificateurs électriques sont des appareils qui demandent des investissements considérables pour fonctionner. Pour mieux réguler vos dépenses mensuelles, vous pouvez utiliser un compteur intelligent pour évaluer avec précision les coûts en termes d’énergie de votre appareil.

deshumdificateur
déshumidificateur électrique