Les systèmes embarqués : à quoi ça sert ?

systemes embarques

Les systèmes embarqués, on en trouve dans la plupart des objets de notre quotidien. Que ce soit dans les transports, les produits électroniques ou encore les jouets pour enfants, ses domaines d’application sont nombreux. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ce secteur est en pleine extension. Mais à quoi servent les systèmes embarqués ? Voyons cela de plus près.

Un système embarqué, c’est quoi ?

Un système embarqué se trouve à l’intérieur d’un objet plus grand. C’est un système électronique et informatique qui a pour but de traiter une information et de la partager. Il ne sert donc qu’à exécuter une seule et unique tâche. Pour donner un exemple concret, le système de climatisation de l’air dans les voitures modernes est dirigé par un système embarqué. Ce dernier prend l’information sur la température et l’humidité de l’air dans le véhicule et, selon le résultat, décide s’il doit activer ou non le climatiseur ou l’humidificateur.

Dans une voiture, il existe plusieurs systèmes embarqués qui gèrent électroniquement différentes fonctions intégrées dans le véhicule. Ces derniers sont composés d’un calculateur, qui prend généralement la forme d’un boîtier. Le calculateur gère un système à lui tout seul mais peut également échanger des informations avec d’autres calculateurs. Les interactions varient selon la vitesse d’exécution et leur mode de communication. Pour donner un exemple, le nouveau calculateur embarqué d’Ecrin Systems multiplie les capacités de communication tout en bénéficiant d’un encombrement réduit. Ce type de calculateur sera utilisé dans les derniers modèles de voitures électriques.

Comment ça fonctionne ?

Le système embarqué ne marche pas tout seul. Il est nécessairement un composant d’un système plus large. Il interagit avec des processus externes en collectant les informations grâce à des senseurs sur lesquels il agit via des actuateurs. Le système embarqué peut également être directement lié à son utilisateur. Celui-ci est donc composé de deux parties principales :

  • Le senseur : il est le capteur qui permet de recevoir l’information extérieure. Il est le point d’entrée d’un système embarqué. Par exemple : des senseurs d’humidité, de contact, de proximité, etc.
  • L’actuateur : il sert de point de sortie. Il produit une action suite à l’information reçue par le senseur. Par exemple : un moteur, des LEDs, des baffles, etc.

Un système embarqué réalise une tâche spécifique prédéfinie. Il fonctionne bien souvent en autonomie, c’est-à-dire qu’il n’a pas d’action directe avec l’utilisateur.

Où est-ce que l’on trouve des systèmes embarqués ?

De nos jours, les systèmes embarqués sont partout. C’est le cas des appareils électroménagers, comme les machines à laver ou les micro-ondes. Ils sont alors formés d’un système embarqué peu évolué, qui a pour seul objectif de gérer les différents états de fonctionnement de l’appareil.

Les systèmes embarqués se retrouvent également dans les appareils électroniques tels que les appareils photo, les téléviseurs, les consoles de jeux, mais aussi dans les systèmes de communication comme les smartphones.

On les retrouve également dans le monde de l’industrie, avec les chaînes de production, les stations de contrôle dans les centrales nucléaires, etc. Ceux-ci sont extrêmement plus robustes car ils doivent fonctionner dans des conditions très strictes.

Autour de nous, il existe une multitude d’appareils utilisant des systèmes embarqués. Qu’ils soient visibles ou invisibles, ces dispositifs rendent nos quotidiens bien plus simples.