Les bienfaits de la méditation : méditer pour se contrôler et vivre heureux

Nous sommes responsables de la vie que nous avons car nous créons notre réalité. Mais l’ego (la petite voix à l’intérieure de la tête) a le don de recenser les pensées négatives et cela de manière répétitive. Ceux sont les fameuses ruminations ; il n’est jamais satisfait.
A penser toujours au passé et au futur, on oublie souvent l’instant présent. Et c’est là que la méditation entre en jeux. De nos jours, elle est de plus en plus pratiquée. On a longtemps pensé que le but de cette pratique est de se relaxer, mais en fait ça va plus loin, c’est maîtriser ses émotions, contrôler son ego et ainsi d’accéder à ce qu’on appelle « la pleine conscience ».

Pourquoi vouloir se maîtriser soi-même ?

La méditation réduit significativement les émotions négatives. Elle génère aussi une augmentation de l’estime de soi, et accroît le bien-être.
Il est recommandé de pratiquer peu au début, prendre cinq minutes par exemple, mais il n’y pas de contre indication. La norme dans les livres est de quarante cinq minutes par jour, voire plus.
Plusieurs essais cliniques ont montré également que cet exercice atténue significativement le risque de rechute après une dépression. La thérapie basée sur la pleine conscience est une alternative efficace pour ceux qui ne tolèrent pas les antidépresseurs.
Il est aussi montré qu’elle est bénéfique contre la douleur. Elle renforce le système immunitaire, en plus d’avoir des effets sur les gènes. Cette technique est jugée la plus efficace pour soulager les symptômes inflammatoires, comparé à d’autres interventions.

Un impact positif sur notre organisme

Cette pratique dévoile une augmentation de concentration, contribue au développement de la matière grise où sont impliquées l’apprentissage, la mémoire, la conscience de soi et la perception des autres.

Elle nous donne le pouvoir de :

  • régulation de la pression artérielle et du rythme cardiaque
  • contrôle des émotions (la peur, l’anxiété, la tristesse) et de l’humeur
  • développement de l’attention et l’empathie
  • concentration et attention

Et en conséquence, elle laisse place à décontraction.

Contrôler tout le mécanisme de notre corps

Exercer la pleine conscience régulièrement modifie le fonctionnement et la structure du cerveau. La découverte de ses bienfaits coïncide avec des résultats récents sur la plasticité du cerveau, chaque pensée qu’on a est capable de remodeler notre cerveau.

“Quelquefois mes rêveries finissent par la méditation, mais plus souvent mes méditations finissent par la rêverie, et durant ces égarements mon âme erre et plane dans l’univers sur les ailes de l’imagination, dans des extases qui passent toute autre jouissance.” Rêveries du promeneur solitaire de Jean-Jacques Rousseau.

Des recherches ont prouvé qu’elle pouvait modifier l’expression de nos gènes, ce qu’on appelle notamment l’épigénétique. Pour faire simple, c’est notre ADN qui est modifiée par notre environnement : la pollution, les conditions défavorables de la flore et de la faune. Mais surtout, ce changement est lié à nos habitudes alimentaires (consommation de la nourriture industrielle ou saine), et sportives.

Guérir nos troubles

Mathieu Ricard, proche du Dalaï Lama et biologiste, parle d’ôter les toxines mentales, cela vient petit à petit par la pratique. Or, quand on est en dépression, on a parfois du mal à respirer , et faire une activité physique devient pénible. Pour le faire, on doit prendre du recul par rapport à la souffrance, ne pas se laisser envahir par elle, pour pouvoir l’observer, la comprendre, et agir pour qu’elle s’en aille d’elle -même.
On accorde trop d’importance à nos pensées qui ne durent jamais. Et parfois même, être dans la vacuité nous rend anxieux, alors que c’est là que réside le bien-être.

Quand on se sent vide, on est léger comme une plume, et notre ego est moins lourd.

Prendre le temps de se relâcher en toute sérénité

Il n’est jamais urgent de méditer, mais il est important de prendre le temps de le faire régulièrement. L’exercer, c’est comme marcher dans la nature, regarder passer les nuages, écouter le bruit du vent, ce n’est jamais urgent, c’est juste important!
La méditation nous invite à faire un choix, le choix de nous arrêter d’agir. Elle nous suggère de lâcher, pour un moment, le passé et le futur, qui sont souvent sources de tourment.

Et elle demande de nous focaliser doucement vers l’instant présent. Lorsque nous somme dans la pleine conscience, nous renoncerons à juger si ce que ne faisons est bien ou mal, réussi ou raté.

Pour ressentir les innombrables bienfaits qu’elle nous apporte, il nous faut tout simplement la pratiquer. Ce n’est pas un concept, ni une connaissance, ce n’est une activité de plus à ajouter à toutes nos autres activités. C’est un état d’esprit, une base, un refuge toujours disponible où nous pourrons toujours nous ressourcer.
Les études scientifiques concernant ses effets mets en lumière ce que l’on soupçonnait depuis longtemps : le pouvoir de l’esprit sur le corps est impressionnant et nous aurions tort de ne pas en profiter.

Source et crédits de l’infographie : https://www.huffingtonpost.fr/2013/06/16/bienfaits-meditation-corps-infographie-sante-stress-_n_3388439.html

 

Les différents types de méditation

Il existe plusieurs, voire une centaine de techniques de méditation mais l’important ce n’est pas de tous les connaître mais d’en pratiquer. Voici une liste des 7 types de méditation les plus courants.

Méditation zen ou Zazen

Ce type de méditation est une technique considérée comme faisant partie de la pratique bouddhiste. Son but est de trouver une position confortable afin de se concentrer sur la respiration et d’observer avec attention toutes ses pensées, sans porter de jugement.

Basée sur l’expérience immédiate et la compréhension de toute chose, la méditation zen est similaire à la méditation dite de pleine conscience, mais elle exige plus de pratique et de discipline.
Elle utilise des méthodes pour changer la vision que nous avons de la réalité. Par conséquent, elle permet de changer radicalement notre point de vue sur le monde et nous-même, tout cela par le biais de la réflexion et de l’observation.

Méditation en pleine conscience

C’est une forme de méditation qui implique d’être complètement “éveillé” à l’instant présent avec ses pensées. Ainsi, elle permet de s’émanciper du flots de pensées qui traverse sans arrêt notre esprit.
Etre conscient c’est savoir où nous sommes, ce que nous faisons, et prendre conscience de chaque instant sans trop réagir par rapport à tout ce qui se passe dans notre entourage. En gros, on constate ses pensées et ses émotions mais on les laisse passer sans y apporter de jugement.

L’avantage de la méditation de pleine conscience est qu’elle peut s’exercer où que vous soyez, que l’on soit debout en train de marcher ou assis au calme avec les yeux fermés.

Méditation Transcendantale

La méditation transcendantale est une technique simple qui consiste à faire une relaxation profonde et développer sa conscience. Dans cette pratique, un mantra personnel (des mots, des petites phrases ou des sons) est répété d’une manière particulière.

En général, elle se pratique 2 fois par jour, en position assise, les yeux fermés, afin de plonger pleinement dans un état profond de repos et de relaxation, dans l’objectif d’atteindre sa paix intérieure sans effort ni concentration.
Beaucoup pensent qu’elle est la méditation la plus facile cependant une grande expérience est requise pour pouvoir la maîtriser parfaitement.

Méditation Guidée

Cette méditation un peu exceptionnelle est une méthode qui consiste à former des images mentales ou à penser à des situations que vous trouvez apaisantes. On l’appelle également imagerie ou visualisation.
La méditation Guidée, comme son nom l’indique, est un processus généralement dirigé par un guide. Elle implique souvent les sons, l’odorat, les textures et bien d’autres sens.

Méditation Vipassana

Cette technique se base principalement sur la respiration. Elle permet entre autres un développement de la concentration et de l’attention. Voilà pourquoi ce type de méditation est souvent considéré comme la base et le ciment des autres techniques de méditation.

La méditation Vipassana est une ancienne pratique indienne (enseignée il y a plus de 2500 ans en Inde) qui a pour signification : “voir toutes les choses telles qu’elles sont réellement”. Elle a ainsi pour but la transformation de soi par une constatation de soi. Pour cela, on se focalise sur les sensations physiques dans son corps, afin de connecter profondément le corps et l’esprit.

Méditation du Chakra

Quand on parle de chakras on fait évidement référence aux centres d’énergie et de pouvoir spirituel dans le corps. On dit qu’il y a au total 7 chakras placés sur 7 parties différentes de notre corps, avec une couleur appropriée.

La méditation des chakras est constituée de techniques de relaxation axées sur le bien-être et l’équilibre des chakras. Quelques unes de ces méthodes incluent l’illustration visuelle de la couleur correspondante à chacun des chakras.
Certaines personnes qui l’exercent peuvent choisir d’utiliser des cristaux ou allumer de l’encens pour les aider à se concentrer pendant la séance de méditation du Chakra.

Méditation avec le Yoga

On rencontre une variété de styles et de cours de Yoga, mais tous impliquent l’exécution d’une série d’asanas (postures) et de diverses exercices de respiration contrôlée dédiées à calmer notre esprit en même temps promouvoir la flexibilité.
La pratique du Yoga exige une équilibre et une forte concentration. Cette technique de méditation encourage alors les yogis à se focaliser moins sur les distractions et à rester plus dans le moment présent.