Comment les entreprises peuvent-elles s’adapter pour inclure le handicap au travail ?

Le handicap au travail

La loi française “Handicap” prévoit depuis le 1er janvier 2007, que tous les lieux de travail construits ou en construction doivent être adaptés à tous les types de handicap, qu’ils soient moteur, psychique, sensoriel ou encore sensoriel. Cette loi permet à tous les handicapés un accès à l’emploi et plus de mobilité.  En cas de non respect de cette loi, les entreprises peuvent encourir entre 45 000 et 75 000 euros d’amendes et une possibilité de sanctions pénales pour certains cas.

Formation et la Sensibilisation

Les connaissances générales relatives au problème du handicap physique sont aujourd’hui largement diffusées. Ainsi, pour beaucoup, le sentiment de compassion et d’empathie envers les handicapés est nourri dès leur plus jeune âge. Néanmoins, lorsqu’il s’agit de la vie en entreprise dans une société employant des travailleurs handicapés, la prise de conscience de ce phénomène social et médical prend une nature légèrement différente, ce qui peut entraîner un impact plutôt intimidant sur les personnes handicapées.

C’est pourquoi, au sein de votre organisation, il est essentiel de cultiver la culture adéquate pour partager un bureau avec une personne handicapée. Chacun doit jouer un rôle dans l’adaptation du lieu de travail.

Vous pouvez organiser des formations et des réunions, au cours desquelles les employés recevront les informations nécessaires sur la manière de traiter les handicapés afin d’éviter à la fois l’embarras des employés ayant des besoins particuliers et les désagréments que les autres peuvent subir.

Vous pouvez également envisager d’organiser un séminaire conjointement avec une organisation à but non lucratif, afin de renforcer la cohésion de vos employés et d’estomper la frontière entre ces deux catégories dramatiquement différentes de votre personnel. Ce n’est pas parce qu’une personne a un handicap qu’elle doit se sentir différente des autres travailleurs.

Aménager vos espaces de travail

Si votre bureau n’est pas déjà physiquement inclusif, pensez aux obstacles qui peuvent gêner les personnes handicapées et faites des investissements pour y remédier. Veillez à ce que les accès soient suffisamment larges pour un fauteuil roulant, que les bureaux soient à la bonne hauteur.

Certains équipements de travail, notamment informatiques seront à adapter en fonction du handicap, par exemple des claviers plus grands, l’utilisation d’un logiciel de reconnaissance vocale ou un clavier braille etc. Il est très important donc d’améliorer la qualité de vie au travail.

Assurez-vous que toutes les entrées du bâtiment, les sanitaires et autres espaces sont accessibles aux fauteuils roulants et qu’il y a suffisamment de places de stationnement accessibles. Vous pouvez si vous en avez la possibilité, vous munir de véhicules TPMR ou faire appel à une entreprise de transport spécialisée pour aider les collaborateurs handicapés à venir sur leur lieu de travail.