Quels sont les avantages et inconvénients d’être cadre ?

Le recrutement de travailleurs bénéficiant du statut de cadre connaît un regain d’activité ces dernières années. Selon l’Apec (Association pour l’emploi des cadres), le nombre de cadres recrutés annuellement pourrait même passer à 300 000 d’ici 2022. Il s’agit en effet d’un statut très convoité dans les organisations, puisqu’il est souvent associé aux échelons élevés de la hiérarchie, au pouvoir et aux grandes responsabilités. Mais qu’en est-il réellement ? Être cadre, ça veut dire quoi exactement ? Quelles sont les particularités de ce statut ? Point sur les avantages et inconvénients d’être cadre.

Qu’est-ce que le statut de cadre ?

Avant toute chose, il faut dire qu’il n’y a pas vraiment une définition officielle du statut de cadre. Mais il est souvent associé à un haut niveau d’étude et une autonomie dans les prises de décision au sein d’une entreprise. On peut donc dire qu’il s’agit d’un statut hiérarchique en entreprise, assez particulier, qui suppose des responsabilités plus importantes ainsi qu’une meilleure rémunération. Plus d’infos concernant ce statut, spécificités, conseils et astuces… sur le portail cadresetdirigeants-magazine.com.

En France, le Code du travail utilise le statut de cadre pour désigner tout salarié éligible aux Prud’hommes dans la section de « l’encadrement ». Il s’agit de l’une des 5 sections des Prud’hommes réservées aux salariés ayant un haut niveau d’étude. C’est le cas par exemple des ingénieurs, des agents de maîtrise, des salariés ayant une formation technique, etc. En règle générale, le statut de cadre s’articule autour de la fonction, du diplôme, de la charge de travail et le fait de pouvoir encadrer et diriger des salariés.

Ajoutons que le sociologue Dennis Monneuse distingue 9 principaux types de cadres en France :

  • les cadres dirigeants
  • les cadres supérieurs
  • les experts
  • les managers
  • les chefs de projet
  • les cadres techniques
  • les cadres fonctionnels
  • les cadres commerciaux
  • les assimilés cadres.

On retient donc que c’est un statut qui suppose un rôle stratégique dans le développement de la stratégie économique d’une entreprise, un certain niveau d’autonomie et un pouvoir décisionnel qu’il soit économique, commercial ou technique.

Quels sont les avantages d’un cadre ?

Il est vrai que lorsqu’on parle du statut de cadre et de ses avantages, on pense directement au salaire. Être cadre signifie généralement avoir un niveau élevé d’études, d’expertise ou de responsabilités. De ce fait, la rémunération qui va avec est logiquement supérieure à celle de la moyenne des autres salariés. Ce qui peut aider à faire à des économies quotidiennement pour se constituer une épargne par exemple.

Cependant, il faut souligner que le salaire d’un cadre va dépendre en grande partie de la taille de l’entreprise dans laquelle il travaille, le secteur d’activité, son expérience, etc. Ajoutons que les cadres ont également accès à de meilleures primes et autres avantages. Ils bénéficient d’un régime de prévoyance spécifique (couverture en cas de décès) et d’un meilleur accompagnement par l’Apec, en cas de chômage. En effet, un cadre cotise pour l’Apec ; ce qui lui garantit certains avantages en période de chômage.

Mais la rémunération n’est pas le seul avantage du statut de cadre. Notons que pour certains cadres, le temps de travail est considéré annuellement et non mensualisé, comme c’est le cas pour d’autres salariés. Ce qui représente un avantage, puisque le temps de travail est plus flexible. Le cadre peut alors facilement concilier vie privée et vie professionnelle.

Obtenir le statut de cadre permet aussi de cotiser à la Caisse de retraite complémentaire des cadres, en plus de celle du régime de retraite des salariés. En outre, le préavis de licenciement pour un cadre est beaucoup plus long que celui des autres catégories de salariés. Et pour finir, les cadres ont la possibilité de négocier des indemnités transactionnelles en plus des indemnités légales.

Les inconvénients du statut

Si la rémunération fait partie des principaux avantages liés au statut de cadre, il faut souligner que cela représente également une limite. En effet, plus le salaire est élevé, plus les charges salariales le sont aussi. Ce qui peut avoir des répercussions sur le salaire net. Il faudra donc prendre en compte cet aspect au moment de négocier son salaire afin d’éviter les déconvenues. Si pour un salarié normal, les charges sont de l’ordre de 22 %, elles peuvent aller jusqu’à 24 % pour un cadre.

Il faut aussi dire que le cadre travaille en moyenne plus d’heures que les autres salariés. Cela est généralement dû à la charge de travail et au niveau de responsabilités du cadre au sein de l’entreprise.

L’autre inconvénient de ce statut concerne la durée de préavis et de période d’essai. Le cadre qui prévoit de quitter sa société doit prévenir son employeur au moins 4 mois avant la date prévue de son départ. Par ailleurs, la retraite complémentaire du cadre impose aussi des cotisations supplémentaires. De ce fait, ses charges vont augmenter de façon considérable.

Post Comment

4 + 6 =