Choisir son robot aspirateur laveur : 4 conseils

Nettoyer ses sols est rarement une partie de plaisir. Heureusement, il existe de nombreux appareils capables d’exécuter des tâches qui nous sont fastidieuses, comme c’est le cas pour les robots aspirateurs laveurs. Ils sont d’une aide précieuse, notamment pour celles et ceux qui n’ont pas toujours le temps de s’attarder sur le ménage. Alors, sans plus tarder, voici 4 conseils pour bien choisir son robot aspirateur laveur.

La navigation

Pour se déplacer, les robots aspirateurs laveurs utilisent un système de navigation. Il en existe deux types :

  • Le déplacement aléatoire : le robot est équipé de nombreux capteurs qui lui permettent de se déplacer dans la maison sans avoir besoin de plans précis. Face aux obstacles, les capteurs envoient un signal et l’appareil change de direction. Les robots d’entrée de gamme sont généralement équipés de cette technologie car elle est à la fois simple et peu onéreuse.
  • Le déplacement cartographié : le robot est équipé de lasers et de caméras lui permettant de cartographier l’espace qu’il va devoir nettoyer pour programmer un lavage efficace. En effet, en créant un plan virtuel, le robot déterminera le trajet lui permettant de nettoyer le plus de surface possible en un minimum de temps. Ce sont les modèles milieu et haut de gamme qui sont équipés de cette technologie, comme c’est le cas pour le robot aspirateur laveur Hobot Legee 7. Ce dernier est muni d’un télémètre laser qui lui permet de scanner l’environnement en mesurant ses distances.

La puissance

La puissance de votre robot est un critère primordial pour garantir un bon nettoyage de vos sols. Le type de sol permettra de définir quelle puissance est nécessaire. Pour du parquet ou du carrelage, le robot doit avoir une puissance comprise entre 30W et 40W.

Pour les personnes ayant des animaux de compagnie, il existe des appareils spécifiquement adaptés pour les poils. Ils sont équipés d’un réservoir à poussière plus grand et de brosses permettant d’aspirer même les poils les plus fins. Ce type de robot conviendra également pour la moquette et les tapis puisqu’il nettoiera les poussières emprisonnées dans les fibres textiles.

L’autonomie

Il faut veiller à ce que l’autonomie du robot soit choisie selon la taille du logement à nettoyer. Pour des surfaces de moins de 60 m², une autonomie de moins de 100 minutes est largement suffisante. Pour des surfaces comprises entre 60 et 120 m², il faudra choisir un modèle ayant une autonomie comprise entre 100 et 150 minutes. Notez que la plupart des modèles retournent à leur base lorsqu’ils se déchargent. Sur ce point, les robots avec une navigation cartographiée sont plus avantageux. En effet, une fois le chargement terminé, ils reprennent le cycle de nettoyage là où ils s’étaient arrêtés. Notez que vous pouvez même faire des économies d’énergie en utilisant un aspirateur robot plutôt qu’un aspirateur traineau.

Les réservoirs d’eau et de poussière

Là également, il faut adapter la taille des réservoirs à la surface nettoyée. Plus le logement est grand, plus il faudra choisir de grands réservoirs. Il faut également veiller à ce que ces derniers soient faciles d’accès et pratiques, à vider, pour le réservoir à poussière, ou à remplir, pour le réservoir d’eau. De nombreux modèles sont dotés d’un capteur de remplissage qui avertit l’utilisateur lorsque le bac à poussière est plein.

Post Comment

4 + 2 =