La presbytie : pathologie courante chez les seniors

La vue est primordiale pour observer son environnement et avoir une vie plus épanouie. Mais au fur et à mesure que l’être humain grandit, il se confronte le plus souvent à des problèmes de vue communément appelés troubles de vision. Ces troubles sont difficiles à supporter surtout pour un senior. Au nombre de ces troubles de vision, la presbytie en fait partie. Sans plus hésiter, voici quelques notions pour en savoir plus.

La presbytie, trouble de vision du troisième âge

Une personne souffre de presbytie lorsqu’elle souffre d’une perte progressive de la vue qui se manifeste par une mauvaise accommodation sur un objet proche de l’œil. En effet, L’œil a du mal à cerner l’objet qui lui est proche. Elle est fréquente chez les personnes ayant une moyenne d’âge de 55 ans. Entre 45 et 65 ans, vous pouvez souffrir également du syndrome de la mouche devant les yeux où vous verrez apparaître des taches noires semblables à des mouches qui perturbent quotidiennement votre vue. Par ailleurs, vous subirez également des troubles au niveau de l’ouïe, si vous ne prenez pas vos précautions pour protéger votre audition.

La presbytie  se manifeste lorsque le cristallin s’endurcit et lorsque le système impactant ce dernier est à sa limitation : le cristallin n’est donc plus élastique. Ce dysfonctionnement est lié à l’âge plus précisément au vieillissement de la bulle visuelle qu’est l’œil. Quelques signes qui expliquent la presbytie :

  • La personne a du mal à lire : que ce soit un livre ou un journal, celle-ci aura besoin d’un éclairage fort surtout en cas de lecture.
  • La personne est obligée d’éloigner son document pour lire : lire de près pour une personne souffrant de presbytie est quasiment impossible.

 

Néanmoins, la presbytie peut se corriger grâce aux lentilles et aux lunettes prescrites sous soin chez un ophtalmologue après une analyse ou un examen de vision. Il existe également des opérations chirurgicales à cet effet.