Mieux comprendre l’astigmatisme chez les seniors

Contrairement à ce que nous pensons, l’astigmatisme n’est pas une maladie oculaire mais plutôt un défaut de la vision qui affecte des millions de personnes sur la planète. Sans plus tarder, découvrons quelques notions pour en apprendre plus sur cette pathologie.

Comment se présente l’astigmatisme et quel en est le traitement ?

L’astigmatisme est ­­­une anomalie visuelle causée par des inégalités de courbure cornéenne. En d’autres termes, la cornée, membrane extérieure de l’œil, au lieu d’être ronde est plutôt ovale. Par conséquent, la convergence des rayons lumineux à un seul et unique point de la rétine est impossible, et provoque une déformation de l’image, d’où une vision inerte de loin ou de près. C’est un défaut souvent accompagné d’une infection, pathologie (kératocône) ou une opération et peut s’aggraver avec le temps.

Par ailleurs, ces troubles visuels peuvent présenter certains symptômes :

 

Il se manifeste dès la naissance ou après en complicité avec d’autres maux comme l’hypermétropie ou la myopie, deux maladies oculaires. Vous devez donc consulter un médecin pour éviter toute complication. En effet, si vous êtes un senior, vous êtes susceptible d’avoir également des problématiques au niveau de l’ouïe : dans ce cas, un spécialiste serait capable de choisir un appareil auditif adapté à votre organe.

Pour terminer, le traitement ou la correction d’un astigmatisme faible n’est pas nécessaire sauf quand le patient exprime une gêne. Certes, la correction opte pour le port des lunettes de lentilles de contact ou des verres adaptés mais on peut aussi envisager une intervention chirurgicale réalisée au laser pour modifier la courbure de cornée en rond.