Exposition du toit : un critère de taille pour déterminer la fréquence de nettoyage

La toiture d’une habitation est la partie la plus exposée aux intempéries, au soleil et à la poussière. Lorsqu’elle s’encrasse, elle ternit non seulement l’esthétique du logement, mais le fragilise également. Il est par conséquent important de nettoyer régulièrement la couverture de votre maison afin d’assurer sa durabilité, mais à quelle fréquence ? Cela dépend de plusieurs critères, dont notamment l’exposition du toit.

Fréquence de nettoyage : pourquoi prendre en compte l’exposition du toit ?

Vous remarquerez que tous les pans d’une toiture ne s’encrassent pas de la même manière. Principalement en cause : leur position et les éléments auxquels ils sont soumis. Les versants exposés au nord sont généralement moins ensoleillés. Ils ont en effet tendance à sécher moins rapidement que ceux orientés sud. Ils sont ainsi plus sujets à l’humidité et aux différents problèmes qu’elle peut engendrer (craquelures, fuite, développement de végétaux, moisissures…).

D’autre part, les pans faisant barrière à la direction du vent se salissent généralement plus vite. De même, les toitures des logements situées sous des arbres nécessitent un entretien plus régulier, car elles sont exposées aux feuilles mortes, petits branchages et fientes d’oiseaux.

entretien toiture

Exposition du toit : à quel moment et à quelle fréquence faut-il procéder à un nettoyage ?

Vous devez impérativement songer à réaliser un nettoyage complet du toit lorsque vous observez les premiers signes de l’apparition des champignons ou mousse sur ses versants nord. Leur développement peut en effet compromettre l’étanchéité de la couverture de votre maison. Il est également nécessaire d’effectuer un nettoyage lorsqu’au moins un des pans se trouve dans un état qui ternit l’image de votre habitation. C’est par exemple le cas lorsqu’il est couvert de poussière et qu’il ne révèle plus l’éclat du revêtement. C’est également le cas lorsqu’il est recouvert de feuilles mortes ou de fientes d’oiseaux.

De façon générale, il est recommandé de réaliser un nettoyage de toiture une à deux fois par an pour limiter les mauvaises surprises. Cependant, vous devrez effectuer un nettoyage plus régulier en fonction de la localisation de votre logement. Ce qui détermine véritablement la fréquence à laquelle vous devrez nettoyer votre toit est notamment son état. Plus vite celui-ci se salit et plus fréquent devra être son entretien.

Il est souhaitable que vous réalisiez cette opération au début du printemps pour vous assurer que l’hiver n’a causé aucun dégât. La fin de l’automne ou l’entrée dans la saison hivernale représente également un bon moment pour décrasser les versants, car la majorité des feuilles des arbres seront déjà tombées. Gardez à l’esprit que le nettoyage doit se dérouler dans de bonnes conditions. De préférence, réalisez-le en absence de vent, de gel ou de grosse période de chaleur. Assurez-vous également que la visibilité est bonne et que le ciel bien dégagé le jour de l’opération.

Comment réaliser le nettoyage du toit de son habitation ?

Pour mener à bien cette opération, vous devez impérativement disposer du matériel nécessaire. Il s’agit notamment des équipements suivants :

  • les produits anti-mousse,
  • les traitements hydrofuges,
  • la tenue adéquate,
  • une échelle,
  • un système de sécurité,
  • un nettoyeur basse pression,
  • un nettoyeur haute pression.

Outre le matériel, vous devez également avoir les compétences nécessaires pour repérer les éventuels dégâts causés sur votre toit et déterminer les besoins en termes de réparations. Cela permet d’éviter la détérioration de l’état de la toiture et par la même occasion, de garantir solidité et durabilité aux matériaux pour un maximum de confort dans l’habitation.

Notez que les outils et produits de nettoyage utilisés dépendent de la nature des matériaux de la couverture de votre logement (tuile, fibrociment, ardoise, béton…). Les étapes à suivre sont, quant à elles, similaires. Dans un premier temps, vous devez procéder au nettoyage avec une brosse et un jet d’eau haute pression. Inspectez ensuite l’état de la couverture et appliquez un traitement anti-mousse et hydrofuge. Au besoin, repassez un petit coup de peinture.

Il s’agit toutefois d’une opération risquée, car monter sur le faîtage présente des risques de chute élevés pour les amateurs. Voilà pourquoi il est nécessaire que vous fassiez appel à une société d’entretien de toitures pour que l’opération se déroule sans encombres. Cette structure met à votre disposition des professionnels expérimentés pour réaliser un travail de qualité dans les meilleures conditions de sécurité.

Ils possèdent en effet le matériel adéquat pour débarrasser la couverture de votre habitation des saletés de toute nature. Pour un maximum de sécurité, ils prennent les précautions nécessaires et se servent d’équipements professionnels. Cela vous permet également de gagner du temps. L’exposition du toit est donc un critère important à prendre en compte pour déterminer la fréquence de nettoyage de la couverture d’une habitation.

Vous pouvez lire également : comment peut-on calculer l’impact du numérique sur l’environnement ?

Post Comment

2 + 1 =