Optez pour la construction d’une extension garage accolée à la maison

extension garage accolee maison

Vous ne disposez pas d’un garage chez vous ? Cela ne vous posait pas de problème, jusqu’à ce que vous vous fassiez la remarque : votre véhicule serait plus en sécurité sous un abri. De plus, vous considérez l’idée d’avoir une pièce permettant d’entreposer vos affaires et vos outils, et pourquoi pas en faire aussi un atelier. L’extension garage accolée à la maison est la solution qui répond le mieux à cette problématique. Vous pourrez ainsi disposer d’une pièce où ranger votre ou vos véhicules, et comme vous êtes à l’initiative de sa création, vous pourrez faire construire la surface qui vous convient. Voyons ensemble pourquoi opter pour la construction d’une extension garage accolée à la maison peut vous changer la vie.

Garage accolé VS garage indépendant

Vous pourriez également opter pour une extension garage indépendant de votre maison. Pour cela, il faut avoir une surface de terrain assez étendu pour que l’extension n’en consomme pas une trop grande partie. Son avantage principal est d’éviter les nuisances sonores.

Le confort

Cependant, l’extension garage accolée à la maison semble offrir plus de facilité à bien des égards. La proximité avec vos pièces de vie permet d’optimiser de nombreux gestes du quotidien. Lorsque vous avez besoin de décharger votre coffre, après avoir fait les courses, par exemple, le trajet que vous réaliserez sera beaucoup plus court qu’avec un garage indépendant. Ce fait est d’autant plus pertinent lorsqu’il est question de décharger des objets lourds. Accédez directement au garage depuis sa maison permet une transition douce vers l’extérieur. Vous évitez d’affronter le froid et les intempéries, qui peuvent être assez insupportables au réveil ou lorsque l’on rentre chez soi.

Le côté pratique

Si vous vous lancez dans un projet d’extension garage accolée à la maison, vous n’allez pas vous limiter à l’utiliser uniquement comme place de stationnement pour votre véhicule. Tant qu’à faire, vous créerez de l’espace supplémentaire pour y installer une buanderie et stocker les affaires qui n’ont pas leur place dans vos pièces de vie. Les avantages d’avoir une buanderie dans une extension garage accolée à la maison sont nombreux. Vous n’aurez plus à supporter le bruit de la machine à laver dans votre salle de bain, sans trop rallonger le trajet d’acheminement des vêtements. Vous profiterez d’un espace de stockage facilement accessible pour vos réserves d’eau et de nourriture, etc. L’extension garage accolée à la maison est aussi l’occasion d’y installer son atelier, qu’il soit lié à votre véhicule, ou non.

Quelle architecture pour l’extension garage accolé ?

De nombreuses options s’offrent à vous quant à l’architecture de votre extension garage accolée à la maison. La seule règle importante à respecter est celle de l’isolation. En effet, comme votre garage sera accolé à votre habitation, il aura forcément un ou plusieurs murs en commun avec vos pièces de vie. Sans travail d’isolation thermique, les déperditions de chaleur se feront à la fois sentir dans votre pièce, mais également sur votre facture d’énergie. C’est donc un point primordial à prendre en compte. De plus, si vous comptez utiliser votre garage à d’autres fins que le stationnement de votre véhicule, vous souhaitez en faire une pièce confortable. Voici tous les éléments nécessitant un travail d’isolation lorsque l’on opte pour l’extension garage accolée à la maison :

  • Le ou les murs accolés aux pièces de vie. Pensez également à assurer l’isolation phonique. Vous pouvez installer un isolant directement sur le mur et le recouvrir d’une plaque de plâtre isolant, ou mettre en place une ossature métallique afin d’insérer ensuite un isolant. Comptez entre 40€ et 80€ par m².
  • Le plafond, notamment si vous optez pour une extension avec étage. Vous pourrez poser un isolant sous forme de plaque, ou mettre en place un faux plafond, permettant d’insérer un isolant. Comptez entre 40€ et 60€ par m².
  • Les ouvertures. La porte du garage est la zone la plus sensible aux échanges thermiques. Vous veillerez à ce que l’encadrement de la porte soit équipé de joints suffisamment épais et renforcés pour assurer l’étanchéité à l’air du garage. Pensez également à assurer l’isolation de la porte communicante avec le logement.
  • Les tuyaux d’eau qui traversent le garage.

Qu’ils soient collés, placés sur une ossature métallique ou posés sur des tasseaux en bois, vous avez le choix entre plusieurs isolants : la laine de verre ou de roche, la ouate de cellulose, le polystyrène expansé et le polyuréthane.

Isolation assurée, vous pouvez vous tourner vers une ossature bois, matériau tendance et esthétique, modulable à souhait et s’adaptant facilement à l’architecture de votre maison. Aussi, les travaux seront réalisés facilement et rapidement, ce qui peut être intéressant pour les plus pressés d’entre vous.

Le parpaing est le choix le plus courant pour une extension garage accolée à la maison. Recouvert d’un enduit ou d’un bardage, il est étanche, résistant aux intempéries et durable dans le temps. De même, la brique est une option intéressante.

La réglementation

Comme pour tous les travaux d’extension, de construction ou de rénovation, il existe un certain nombre de règles à respecter, vis-à-vis du Plan Local d’Urbanisme (PLU). Ce document, dont vous prendre connaissance en vous rendant à la mairie de votre commune, liste les conditions nécessaires à la construction de votre extension garage accolée à la maison et les règles architecturales à suivre. Il est important de respecter les conditions établies par le PLU, sous peine de voire son projet de construction, refusé par la mairie.

En effet, dans une commune régie par un PLU, dès lors que votre construction a une emprise au sol qui dépasse les 40m², ou l’extension porter la surface totale d’emprise au sol de votre maison au-delà de 150m², vous devrez obtenir un permis de construire. Pour les communes non-régies par un PLU, la surface minimale requérant un permis de construire est de 20m². Si la surface de votre construction ne vous oblige pas à l’obtenir, vous devez tout de même remplir une déclaration préalable des travaux. Notez également que vous serez obligé de faire appel à un architecte si la surface d’emprise au sol après travaux est portée à plus de 150m².