L’acide hyaluronique pour le visage : comment ça fonctionne ?

acide hyaluronique

Découvert en 1934 grâce à l’analyse du contenu de l’humeur vitrée d’un bœuf, les deux chercheurs allemands Karl Meyer et John Palmer ont mis en lumière les propriétés hydratantes de l’acide hyaluronique. C’est une molécule naturellement présente dans l’organisme, notamment dans les tissus conjonctifs et les tissus épithéliaux (peau, cartilage, liquide synovial, cornée, etc.). Il appartient à la catégorie des glycosaminoglycanes et constitue l’un des composants majoritaires de la matrice extracellulaire. En effet, grâce à sa viscoélasticité, il intervient dans de nombreux processus cellulaires, permettant de fixer de larges quantités d’eau et d’ions pour maintenir l’hydratation et la turgescence des tissus.

Le rôle de l’acide hyaluronique dans le corps

L’acide hyaluronique joue un rôle essentiel dans l’hydratation et la protection de notre peau. C’est pour cette raison que les injections d’acide hyaluronique se sont popularisées. L’imaginaire collectif attribue ces injections à des actes de chirurgie esthétique, alors que c’est avant tout un soin.

Au fil du temps, on estime que la quantité d’acide hyaluronique dans le corps diminue de 6% tous les ans. La diminution de cette concentration est en grande partie responsable de la perte d’élasticité de la peau et donc de l’apparition des rides. De plus, cette perte est accélérée par le stress oxydatif provoqué par la production de radicaux libres. Manque d’exercice, mauvaise alimentation, surexposition au soleil et à la pollution… tous ces facteurs contribuent au stress oxydatif qui agresse notre peau, provoquant l’apparition des rides, le changement de teint, l’apparition de taches brunes, la perte de volume, etc.

Les soins à base d’acide hyaluronique

Ainsi, pour pallier la diminution d’acide hyaluronique, de nombreuses formules synthétiques sont apparues sur le marché des produits de beauté. Nous avons mentionné plus haut les injections : c’est sûrement le mode d’administration le plus efficace. On peut injecter de l’acide hyaluronique au niveau des rides d’expression, des sillons du nez aux coins de la bouche, des plis d’amertume, des ridules, mais également pour redessiner le contour des lèvres. L’injection permet également de combler les creux du visage au niveau des pommettes, des joues, des cernes, du front, de l’ovale de visage et même les creux provoqués par l’acné.

On distingue deux types d’acides hyaluroniques, selon leur taille :

  • L’acide hyaluronique à haut poids moléculaire. Elle agit sur l’épiderme en formant un film protecteur non occlusif et ne pénètre donc pas la barrière cutanée. Cette forme permet de retenir l’eau dans les cellules, maintenant un niveau d’hydratation optimal. C’est celle que l’on retrouve dans les crèmes.
  • L’acide hyaluronique à bas poids moléculaire. C’est une forme beaucoup moins volumineuse que celle à haut poids moléculaire. Lorsqu’elle pénètre en profondeur de la peau, elle agit sur le tissu épidermique et relance la production de collagène. C’est cette forme qui est utilisée pour les injections d’acide hyaluronique.

Le gel d’acide hyaluronique est ainsi injecté dans les couches moyennes de l’épiderme, permettant de regagner du volume et de lisser les rides et les plis du visage. L’injection se fait très rapidement, entre 10 et 15 minutes. Le résultat est immédiatement visible, et atteint son stade final après quelques jours. On estime que les effets de l’injection d’acide hyaluronique perdurent pendant 6 à 12 mois, selon la qualité de la peau, l’âge, l’hygiène de vie et la qualité du produit utilisé.