Le principe de fonctionnement d’une trottinette électrique

Une machine électrique à deux roues sur lequel se mettre tout simplement debout, qui se contrôle en tenant un guidon et qui permet de circuler librement dans les embouteillages et dans les rues étroites, voilà comment on définit brièvement une trottinette électrique. Ce petit véhicule respectueux de l’environnement, moins chers les véhicules de transport à carburant, ne nécessite aucun apprentissage pour le conduire. Cela étant, il est tout à fait évident de savoir comment fonctionne la trottinette électrique avant de se déplacer avec. Explications sur le mécanisme de ses principaux composants !

Le fonctionnement du moteur de la trottinette électrique

Si la trottinette électrique peut avancer, c’est parce que ses principaux composants interviennent en ayant chacun un mécanisme bien déterminé. Il s’agit :

  • du moteur
  • de la batterie
  • du système de freinage
  • de la commande d’accélération.

Contrairement à son modèle classique, une trottinette électrique n’exige pas une assistance extérieure, tout comme le fameux skateboard volant.

Pour une trottinette, lorsque sa batterie est chargée, le moteur peut fonctionner correctement. Et comment cela se passe ?

Le rôle de la motorisation est de permettre à celui / celle qui utilise la trottinette électrique de réguler facilement la vitesse de celle-ci. Ainsi, cela n’exige pas beaucoup d’effort de sa part pour prendre son contrôle.
Le démarrage du véhicule se fait en actionnant ou en tournant la commande d’accélération. Ainsi, la manette fait accélérer le moteur qui, à son tour fait marcher la courroie. Cette dernière quant à elle a pour rôle d’entraîner la roue arrière, laquelle fait avancer la trottinette électrique et son conducteur, en se frottant bien sûr sur le sol.

Comment fonctionne la commande d’accélération ?

La commande d’accélération peut intervenir une fois la trottinette en mouvement. Lorsque le conducteur appuie à nouveau dessus, cela entraîne une augmentation de la vitesse de la trottinette jusqu’à son maximum. Il suffit ensuite à l’utilisateur de diriger sa trottinette électrique dans la direction qu’il souhaite pour se déplacer.

Il existe des modèles de trottinettes électriques qui ne fonctionnent pas avec un compteur de vitesse, alors il revient à vous de choisir le modèle qui vous convient.

Des trottinettes pourvus d’un régulateurs de vitesse

Si vous avez opté pour un tel modèle de trottinette, vous pouvez piloter votre limiteur de vitesses via un écran LCD. Certains modèles disposent même d’une application smartphone dédiée, permettant à l’utilisateur d’adapter les performances de sa trottinette électrique selon l’utilisation qu’il souhaite faire.
Dans ce contexte, on peut rencontrer plusieurs fonctionnalité de la trottinette et de divers modes de pilotage. Il y a ceux qui sont adaptés à la circulation sur trottoir (c’est le modèle courant en France actuellement). D’autres modèles sont capables de fonctionner en mode économique. Ce qui offre l’avantage d’augmenter l’autonomie de la batterie de la trottinette électrique.

Il n’est pas non plus rare de tomber sur ces types d’engins connectés qui proposent d’autres modes comme le sport. Avec cette fonctionnalité, vous serez libre par exemple de porter une casque à conduction osseuse comme la casque audio Batland pour écouter de la musique tout en pratiquant de l’exercice adapté au contexte, debout sur deux roues.

Maintenant que la trottinette va de l’avant, il est convient aussi de savoir l’arrêter à tout moment. Et c’est à cet instant que le système de freinage intervient à son tour.

Les options de freinage sur une trottinette électrique ?

Notez qu’une trottinette électrique peut atteindre environ 25 km/h en marche. Il est donc indispensable de savoir manipuler ses freins pour éviter tout accident. La plupart du temps, on doit tirer sur la poignée de frein. Mais qu’est-ce que cela entraîne ?

Lorsqu’on tire sur la poignée de frein, cela revient à tirer sur un câble métallique qui quant à lui, tire sur la commande du frein. Par conséquent, l’axe de la roue se serre et la trottinette ralentit de manière progressive jusqu’à ce qu’elle s’arrête.

Il existe trois systèmes de freinage courants sur les trottinettes électrique : le frein au pied, le frein à tambour et le frein moteur ou électrique. Nous allons voir comment fonctionne la trottinette électrique avec chacun de ces freins.

Le frein à pied

Pour utiliser cette option, vous devez appuyer sur le carter, où vous utiliser votre talon pour que le couvercle de la roue arrière se serre. Cette action va créer une résistance entre la roue et le couvercle, ce qui fait ralentir la trottinette et éventuellement la stopper.
Ce système de freinage est très simple mais assez efficace.

Le frein à tambour

Le frein à tambour ou à disque est intégré soit sur la roue avant, soit sur la roue arrière de la trottinette électrique. Le plus souvent, il est monté à l’arrière. Il fonctionne comme sur un vélo. C’est-à-dire, lorsqu’on appuie sur l’embrayage à main située sur le côté gauche du guidon, cela crée une pression qui actionne le disque de frein.
Cette option de frein a l’avantage d’être performant. Il permet de manière précise la trottinette électrique.

Le frein moteur

Tout comme le frein à disque, cette troisième option s’active via une gâchette au niveau du guidon. Le système de freinage électrique est très fréquent sur le moteur de moyeu, laquelle utilise un système d’arrêt générateur. Comment cela fonctionne-t-il ?
A l’intérieur du moteur, l’activation du frein électrique depuis la gâchette permet d’augmenter la résistance entre les aimants à l’intérieur du moteur. Ainsi, ce dernier finit par s’arrêter complètement grâce à la pression de résistance.

Ces freins électriques présentent un grande avantage s’ils possèdent en plus ce qu’on appelle une fonction régénératrice. Pendant que vous freinez ou que vous descendez une rue inclinée, les freins chargeront la batterie de votre trottinette électrique. Cependant, ils ne s’avèrent pas aussi efficace que les deux précédents en cas d’arrêt d’urgence. En effet, les freins moteurs ne suffisent pas pour arrêter la trottinette à lui tout seul.

Bref, la trottinette électrique est un excellent moyen de déplacement puisqu’il est économique et pratique. Il vous suffit tout simplement de mieux connaître ses principaux constituants ainsi que leur mécanisme afin de savoir comment elle fonctionne. Ainsi, une fois le guidon entre vos mains, vous êtes maître de votre trottinette électrique !