Arrêter de fumer avec la cigarette électronique

En France, on compte plus 11 millions de fumeurs. Une grande partie d’entre eux consomme régulièrement du tabac, mais souhaite en réalité arrêter de fumer. Mais stopper cette habitude que l’on a ancrée en nous avec le temps se révèle être un véritable défi pour beaucoup de personnes. Alors on essaye de prendre sur nous, de transférer l’envie de cigarette dans la nourriture ou un autre substitut, on achète des patchs de nicotine, etc. Une nouvelle solution, plus douce, est apparue en 2008 : la cigarette électronique. Aujourd’hui, de nombreuses personnes témoignent avoir troqué le tabac contre l’e-cigarette. Est-ce que le vapotage est un bon moyen d’arrêter de fumer ?

Qu’est-ce que vraiment la cigarette électronique ?

La cigarette électronique est un objet personnel où tout s’adapte en fonction de vous. Sur CigaretteElec, on trouve des centaines de déclinaisons pour chacun des composants suivants :

  • Batterie rechargeable. C’est le moteur de la cigarette électronique. Elle chauffe la résistance en lui envoyant du courant. On mesure son autonomie en milliampère/heure (mAh) qui correspond à l’intensité que peut fournir la batterie pour une heure d’utilisation. Plus cette valeur est grande, plus vous pourrez utiliser votre e-cigarette avant de la recharger. La plupart des batteries sont à tension constante, c’est-à-dire que vous ne pouvez pas régler la puissance et la quantité de fumée produite lorsque vous vapotez. Il existe des batteries à tension variable, plus cher, mais permettant de changer l’intensité avec une petite molette.
  • Cartomiseur. C’est l’alliage de la cartouche, réservoir du e-liquide, et de la résistance électrique. C’est cette pièce qui chauffe et vaporise le liquide de la cartouche pour qu’il soit inhalé. Lorsque la cigarette électronique produit moins de vapeur, que la vapeur développe un goût désagréable ou une absence de saveurs, il faut changer la résistance.
  • e-liquide. C’est ce que vous allez inhaler en vapotant.

 

Bien que la cigarette électronique soit un sujet de controverse pour ses potentiels effets secondaires sur la santé, on ne peut nier son efficacité dans le processus de sevrage tabagique. La majorité des utilisateurs d’e-cigarette ont totalement abandonné le tabac. Bien sûr, cela demande de la détermination malgré tout. Pour vous aider par exemple, pensez aux bienfaits de la méditation.

Composition du e-liquide

La principale composante d’une e-cigarette est le e-liquide. La composition du e-liquide, contrairement aux cigarettes, est clairement indiquée sur son flacon. On peut trouver dedans :

  • Propylène glycol (PG). Non-toxique, c’est lui qui développe les arômes de la vapeur, et provoque la sensation particulière que l’on ressent dans la gorge lorsque l’on fume une cigarette. On appelle ça le « hit ».
  • Glycérine végétale (VG). Elle adoucit et densifie la vapeur.
  • Arômes. Ils peuvent être naturels ou synthétiques. Ils en existent de toutes sortes, des classiques imitant le goût du tabac, et d’autres plus expérimentaux : cannelle, vanille, menthe, cocktail de fruits, etc.
  • Nicotine. Elle est optionnelle. Si vous venez de faire la transition entre le tabac et la cigarette électronique, vous allez généralement commencer avec un e-liquide contenant 20mg/mL de nicotine, soit la concentration maximale autorisée. Sur le marché, on trouve un large spectre de concentration en nicotine des e-liquides. Votre objectif est de diminuer progressivement cette concentration, en passant par divers paliers, jusqu’à atteindre 0.